Aller au contenu principal

Bienvenue à la ferme en fête

Du 18 avril au 28 juin des agriculteurs du réseau Bienvenue à la ferme ouvrent leurs portes au public.

Libre-cueillette de fruits et légumes.
Libre-cueillette de fruits et légumes.
© AAP

Une vingtaine d'agriculteurs proposent cette année dans la Somme de vivre le Printemps de plus près, à la ferme.
Le coup d'envoi des festivités a lieu durant le week-end du 18 et 19 avril avec le marché d’ouverture du Printemps à la ferme à Vignacourt, puis tous les weekends et jours fériés jusqu’au 28 juin.

Au programme de ce «Printemps Bienvenue à la ferme» :
- des aventures exceptionnelles, comme la possibilité d’assister à la traite des chèvres, de déguster des gâteaux aux fleurs ou de découvrir les joies de l’équitation à la ferme ;
- des échanges chaleureux lors de repas partagés, de dégustations ou des marchés de producteurs ;
- mais aussi des rendez-vous insolites, avec le premier lâché de chevaux, les promenades en calèche ou en tracteur, les animations musicales, la chasse au trésor au milieu des fruits et légumes, ou encore la visite des ateliers de transformation du lait…

Faire voir l’agriculture autrement
Mathilde et Rémi Degrendel ont créé la Cueillette de Cappy pour faire partager leur passion d’agriculteurs. 

Issus tous deux du milieu agricole et forts de leurs diplômes, Mathilde et Rémi Degrendel ont créé la Cueillette de Cappy, une exploitation maraîchère qui détonne avec le paysage environnant fait de culture de blé, de pommes de terre et de betteraves. «Nous pouvions poursuivre les cultures de nos parents mais nous avons choisi les légumes et les fruits», raconte Mathilde. «C’est un véritable défi car ces productions demandent une attention particulière, un savoir-faire technique assez pointu». Cette envie de faire autre chose, autrement, Mathilde et Rémi y tenaient particulièrement. Ils se sont donc tournés vers la libre-cueillette de fruits et légumes.
La cueillette au champLes clients de la Cueillette de Cappy sont accueillis à la sortie du village le long de la route où ont été aménagés un parking et un chalet. Des brouettes et des outils sont mis à leur disposition pour qu’ils puissent récolter eux-mêmes les produits. Plus de 40 variétés de fruits et légumes sont proposés suivant les saisons et les aléas : fruits rouges, pommes et poires, salades, tomates, aubergines, légumes anciens, poireaux, radis, carottes, choux, aromates, etc. Une fois récoltés, les fruits et légumes sont pesés et comptabilisés sur place dans le chalet. «Nos clients qui ne peuvent pas cueillir ou qui n’ont pas le temps nécessaire peuvent trouver dans ce chalet nos légumes fraîchement cueillis» complète Mathilde qui ajoute : «Ils peuvent aussi trouver d’autres produits, notamment de producteurs agréés Bienvenue à la ferme».

L’adhésion au réseau Bienvenue à la ferme
Mathilde reconnaît que très vite, ils ont voulu adhérer au réseau Bienvenue à la ferme. «Il correspond à nos valeurs d’accueil, de respect et de qualité». Cette envie de partager, d’expliquer le métier, les Degrendel y tenaient plus que tout. «On dit tellement de choses fausses sur notre façon de produire que nous voulions rectifier le tir», avouent-ils. Le contact avec le consommateur trouve donc toute sa place dans le système mis en place à la Cueillette. Au champ, au chalet, ce sont de multiples occasions pour parler, échanger sur les produits et la manière dont ils sont cultivés.

Vers une offre nouvelle : la ferme de découverte
C’est donc naturellement, que Mathilde et Rémi ont proposé aux familles, aux groupes d’amis, aux écoles, des visites guidées de leur exploitation et de son environnement. Ainsi, Mathilde a réalisé des panneaux et des animations pour faire découvrir leurs activités : une chasse aux légumes, un jeu de piste, une randonnée «très gourmande» dans la vallée de la Somme, une opération pommes de terre en septembre et une opération courges en octobre. Cette offre appelée dans le réseau Bienvenue à la ferme «ferme de découverte» est sur le point d’être agréée. Testée et pratiquée depuis un certain temps, ce nouvel agrément va leur donner l’opportunité d’élargir leur clientèle et de bénéficier de l’appui et de la visibilité d’une marque nationale, reconnue par plus d’un français sur deux. La Somme compte aujourd’hui 18 fermes de découverte. Soutenues par le Conseil général de la Somme, ces exploitations sont un excellent moyen de présenter l’agriculture et de rencontrer des agriculteurs passionnés par leur métier.

Porte ouverte, le 14 juin
Le prochain événement de la Cueillette de Cappy va avoir lieu le 14 juin avec une porte ouverte dans le cadre du «Printemps Bienvenue à la ferme». Tout est créé dans le style que veulent donner Mathilde et Rémi : une randonnée le matin, une chasse au trésor l’après-midi, un marché de producteurs, un repas convivial.Une manière de montrer l’agriculture telle qu’elle est, dans toutes ses facettes et de découvrir la libre cueillette et le plaisir de rencontrer des producteurs dans un moment convivial assuré.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde