Aller au contenu principal

Biocontrôle : comment ça marche ?

Les solutions de biocontrôle sont une réelle alternative aux solutions chimiques et complètent de façon intéressante les leviers agronomiques.

Essai implanté en semis direct à Candas sur les préparations naturelles et produits biocontrôles.
Essai implanté en semis direct à Candas sur les préparations naturelles et produits biocontrôles.
© D. R.

Le plan écophyto II pose la volonté d’une agriculture moins dépendante aux produits phytosanitaires. Son objectif est la diminution de 50 % des pesticides de synthèse d’ici 2025. Certaines matières actives, comme le chlorothalonil ou l’époxyconazole, sont retirées du marché. Les résistances évoluent : souches de septoriose aux triazoles, ravageurs aux pyrèthres… Dans ce contexte, le changement des pratiques devient incontournable.

La chambre d’agriculture étudie ainsi l’emploi de techniques alternatives aux solutions chimiques via les produits de biocontrôle, en complément des leviers agronomiques.

 

Que sont les biocontrôles ?

Les biocontrôles sont un ensemble de méthodes de protection des végétaux basées sur l’utilisation de mécanismes naturels. Seules ou associées à d’autres moyens de protection des plantes, les solutions de biocontrôles sont fondées sur les mécanismes et interactions qui régissent les relations entre espèces dans le milieu naturel. Leur principe repose sur la gestion des équilibres des populations d’agresseurs.

Les produits de biocontrôle sont définis à l’article L. 253-6 du code Rural et de la pêche maritime comme «des agents et des produits utilisant des mécanismes naturels dans le cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures». 

 

Les intérêts dans le système cultural Somme

Les solutions de biocontrôle apportent plusieurs réponses.

1. Elles répondent à la substitution de produits phytosanitaires en restant autant efficace. Les biocontrôles respectent les processus de régulation naturels et réduisent les risques de persistances et de pollution dans le milieu cultivé. Toutefois, bien qu’ils soient d’origine naturelle, ils nécessitent également des évaluations et des précautions.

2. Elles répondent aux impasses techniques lors de présence de résistances, phénomène grandissant, et aux retraits des homologations. Les solutions de biocontrôle actuelles n’apportent généralement pas les niveaux d’efficacité procurés par les produits phytosanitaires de synthèse et nécessitent souvent des reconceptions de systèmes. Mais elles peuvent devenir une solution incontournable en situations de résistances. 

3. Elles répondent à la réduction des IFT dans les certifications HVE et dans les engagements des contrats MAE (Mesures agrienvironnementales). Les produits de biocontrôle sont comptabilisés «à part dans les IFT». C’est une source de motivation supplémentaire afin de les intégrer dans les systèmes de cultures. Ils sont également exemptés des Distances de sécurité riverains.

 

Les Préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP) : des produits non soumis à l’AMM*

Les substances naturelles à usage biostimulants :
〈 D’origine animale ou végétale, ces substances agissent sur la santé générale des plantes.
〈 Liste officielle du ministère de l’agriculture.
Les substances de base :
〈Règlement européen 11/07/2009.
〈 Les substances de base ne sont pas des produits phytopharmaceutiques (pas d’AMM), néanmoins ces substances doivent faire l’objet d’une approbation au niveau européen.
Exemples : 
- le saccharose : substance de défense naturelle (SDN) contre la pyrale du maïs doux et contre le carpocapse des pommiers,
- la prêle : fongicide sur pommier, pêché, vigne, légumes, céréales,
- le fructose : SDN contre le carpocapse des pommiers,
- le vinaigre comme fongicide et bactéricide en traitement des semences céréales,
- l’hydroxyde de calcium (ou chaux éteinte) comme fongicide sur arbres fruitiers contre le chancre Neonectria galligena,
- le bicarbonate de sodium comme fongicide pour les fruitiers, les légumes, la vigne. 

* Autorisation de mise en marché

 

Des préparations naturelles en solutions alternatives aux solutions chimiques

Les extraits fermentés ont une action préventive :
- Les extraits fermentés d’orties préviennent de nombreuses maladies et attaques d’insectes. Ce sont des excellents phytostimulants. Ils améliorent la fonction chlorophyllienne, dynamisent efficacement les échanges sol/plante en favorisant la croissance foliaire et racinaire. Ils stimulent également la flore microbienne et augmentent l’énergie de germination (possible en enrobage de graine ou dans la ligne de semis)
- La décoction de prêle a une action préventive et curative. Elle est riche en silice, minéraux et oligoéléments. C’est un puissant anti-fongique. Elle renforce les parois cellulaires des plantes qui auront une meilleure tonicité et résistance (action préventive). Son action curative est réalisée par un assèchement des maladies dites «humides» telles que le mildiou et l’anthracnose.
- La macération d’ail a une action préventive et curative. Elle contient différents sulfures qui sont très efficaces contre de nombreux ravageurs tels que les pucerons, bruches, charançons, thrips, altises du lin…

Source : «Les Alternatives Biologiques aux pesticides – Éric Petiot et Patrick Goater»
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde