Aller au contenu principal

Prévention
Boue sur la chaussée : un danger à ne pas négliger

L'automne arrive avec ses conditions météorologiques souvent humides qui se conjuguent avec la circulation d’engins agricoles qui peuvent parfois transformer la chaussée en véritable patinoire au sortir des champs. Afin de prévenir les risques d’accidents, voici quelques réponses apportées aux questions que l’on peut se poser à ce sujet.

boue sur chaussée
La personne responsable des dépôts de boue doit procéder au nettoyage de la chaussée le plus rapidement possible.
© Pixabay

Chaque année, l'automne donne lieu à de multiples travaux agricoles dans les champs : ensilage du maïs, arrachage de pommes de terre et de betteraves, labours, semis, etc.…. Des activités comme l’ensilage de maïs qui nécessitent de nombreux allers retours en tracteur entre les champs et les silos, et qui dépendent directement des conditions météo. « Si l'agriculteur a 10 hectares de maïs, c'est soixante à soixante-dix allers retours », explique un exploitant agricole. Soit autant de probabilités de salir la route...

Réduire la quantité de boue

En fonction de la configuration de la parcelle, il faut privilégier de sortir du champ sur un chemin ou route secondaire, permettant aux pneumatiques d’être délester de leur boue en arrivant sur la route principale.

Qui doit nettoyer ?

La personne responsable des dépôts de boue doit procéder au nettoyage de la chaussée (emploi d’un godet métallique proscrit) le plus rapidement possible (au minimum une fois par jour voire plus si nécessaire) en veillant à ce que les engins et surtout les personnes qui interviennent sur la chaussée soient correctement signalées afin de ne pas mettre leur vie en danger (gyrophares visibles à 50 mètres pour les engins, gilets rétroréfléchissants pour les personnes). Il ne sera pas réalisé de lavage de chaussée en période hivernale pour éviter la formation de verglas.

Comment signaler le danger ?

La zone dangereuse doit être impérativement signalée aux usagers de la route afin de les inciter à ralentir. La mise en place de cette signalisation est à la charge de la personne responsable des dépôts de boue. La signalisation temporaire doit être mise en place dans les deux sens de circulation (distance d’environ 150 mètres en amont et en aval de la zone salie) de façon à être bien visible et renouveler tous les 500 mètres au besoin. Les panneaux réglementaires doivent être rétro réfléchissants (panneau AK 4 « CHAUSSEE GLISSANTE » et un panonceau KM 9 avec la mention « BOUE » - Classe II - dimensions : 1 mètre de côté), lestés et implantés judicieusement en accotement pour être visibles et éviter d'être salis.

Quelle responsabilité ?

En cas d'accident, le responsable du dépôt de boue peut être condamné à titre civil ou pénal :

  • Action civile : le responsable sera condamné à réparer le préjudice en versant des dommages et intérêts à l'usager victime de cette boue (articles 1382 et suivants du code civil)
  • Action pénale : le responsable sera condamné sur la base du code pénal en fonction de la gravité (décès, blessures, incapacité de travail...). Les peines pourront se composer de peines d’emprisonnement (article 221-6 du code pénal).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde