Aller au contenu principal

Boves : réduire l'usage des produits phytosanitaires

Echo de l'assemblée générale cantonale de la Fdsea.

Les participants à l'assemblée de Boves.
Les participants à l'assemblée de Boves.
© AAP


Lundi 3 février, Jean-Luc Duban avait convié autour des adhérents du canton de Boves, Xavier Flinois, vice-président de la Fdsea, et Célie Lemoine, animatrice pour le plan Ecophyto à la chambre régionale d’agriculture.
L’assemblée est d'abord revenue sur les acquis syndicaux de l’année 2013 (écotaxe, projet trame bleu/trame verte, contrôles PAC, TIPP, hors-sol), puis s’est penchée sur la réforme de la PAC, notamment sur certains points délicats comme le paiement redistributif sur les 52 premiers hectares, le problème des sociétés après l’obtention de la transparence définitive des Gaec, l'utilisation des fonds du 2ème pilier.
Xavier Flinois est revenu sur le projet de la loi d’avenir avec un «bon espoir de trouver des aménagements pour le contrôle des sociétés en agriculture». Et il a rappelé que le but est «d’installer les jeunes et d’accompagner de manière raisonnable les exploitations».
La transition vers le sujet phare s’est effectuée naturellement quand Jean-Luc Duban a évoqué les restrictions à craindre sur les pesticides et la question de savoir si les agriculteurs polluent vraiment. Les pratiques peuvent être améliorées et les agriculteurs peuvent être formés à une utilisation responsable des pesticides, a expliqué Célie Lemoine. Il s'agit de prendre en compte leur impact sur l’environnement et la santé. En Picardie, la qualité de l’eau semble se stabiliser voire s’améliorer depuis quelques années, mais elle a indiqué qu’une goutte de substance active suffit à polluer un fossé ou une petite rivière de 10 km de long.

Le Certiphyto obligatoire le 1er octobre 2014
Le plan Ecophyto vise à promouvoir d'une part des pratiques permettant de gérer les adventices, les maladies et parasites avec moins de pesticides (évolution des rotations, bas-volume, désherbage mécanique...), d’autre part la formation au travers du Certiphyto, certificat individuel qui atteste des connaissances minimales nécessaires afin d’utiliser les produits phytosanitaires en toute sécurité et en réduisant les usages. Pour tous les utilisateurs professionnels de produits phytosanitaires, le Certiphyto sera obligatoire au 1er octobre 2014 (valable dix ans). Par ailleurs, il existe un agrément distributeur pour la vente, la mise en vente et l’application de produits phytosanitaires en qualité de prestation de service. Pour les agriculteurs maire de leur commune il existe un Certiphyto collectivité obligatoire (valable 5 ans).
Le plan Ecophyto se concrétise aussi par la création d’un réseau de fermes pilotes pour mutualiser les pratiques alternatives (fermes Dephy), par la mise en ligne de bulletins de santé du végétal dans chaque région, par un programme de contrôle des pulvérisateurs, et par la protection de la santé des utilisateurs, le tout formalisé dans un objectif de réduction des produits phytosanitaires. Pour plus d’informations sur le sujet, la chambre régionale d’agriculture organise une conférence Dephy-Ecophyto sur la gestion des adventices à l’auditorium du Crédit Agricole le 18 février.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde