Aller au contenu principal

Bovins croissance en trois questions

Éleveurs allaitants, vous souhaitez optimiser la conduite de votre troupeau, le service bovins croissance vous permet  de mieux connaître le niveau génétique de vos animaux.

Le conseiller a pour rôle de collecter et enregistrer les performances en ferme, nécessaires à l’évaluation génétique officielle des animaux.
Le conseiller a pour rôle de collecter et enregistrer les performances en ferme, nécessaires à l’évaluation génétique officielle des animaux.
© D. R.

Contrairement aux idées reçues, bovins croissance n’est pas exclusivement réservé aux éleveurs friands de concours et commercialisant des reproducteurs, il s’adresse à tous les éleveurs. Quel que soit sa spécialité, chaque éleveur a besoin d’opérer des choix dans son troupeau, tels que le tri des génisses de reproduction, ou encore l’élimination de vaches à faible niveau de production.


Quels intérêts pour vous, éleveurs ?

Optimiser la conduite de votre troupeau grâce au suivi des croissances et la production d’indicateurs fiables et comparables à d’autres élevages (les données sont corrigées de l’effet sexe, période de vêlage, héritabilité, effet élevage…). Cela permet également d’améliorer la génétique de votre troupeau grâce à des indicateurs certifiés (les index génétiques) pour le choix des réformes, le tri des génisses de renouvellement et le choix des accouplements. Le service bovins croissance fournis des documents officiels afin de mieux valoriser vos animaux. Une comparaison objective de vos résultats à ceux d’autres élevages pour vous permettre de progresser. Au final, vous bénéficiez d’un regard extérieur grâce au passage d’un conseiller spécialisé.


Comment ça marche ?

Deux formules sont proposées. La formule VA4 «Contrôle de performance avant sevrage», qui se décompose de la façon suivante : la réalisation de la pesée des veaux deux à trois fois par an avant sevrage et le pointage des veaux entre quatre et douze mois par un technicien formé et agréé pour une race, pour une appréciation visuelle de la morphologie des veaux. Après chaque passage, une restitution des résultats est réalisée autour de la croissance des veaux avant sevrage, du calcul des poids à âge type permettant la comparaison des animaux entre eux au même âge suivi du document de synthèse. Deux fois par an, un calcul des valeurs génétiques des femelles et taureaux de votre élevage est réalisé et le bilan génétique (BGTA) vous est remis à l’issue de la campagne.

La formule VAE qui reprend les mêmes spécificités que la VA4 à l’exception des pesées réalisées par l’éleveur lui-même. Cette formule nécessite une phase de tutorat et de vérification des bascules par un agent agréé de bovins croissance.

Ses deux formules s’adressent aux éleveurs bovins viande, en parallèle, il est également possible pour les éleveurs laitiers d’avoir un suivi de croissance de leurs génisses, basé sur un nombre de pesées personnalisées et une valorisation technique après chaque passage.


Pourquoi adhérer si je pèse déjà mes animaux ?

Bovins croissance permet de calculer les valeurs génétiques des animaux y compris pour les taureaux de monte naturelle de l’élevage. Par ailleurs, le service Bovins croissance permet de situer les résultats de l’élevage par rapport aux autres éleveurs d’une même race. 

Pour conclure, l’adhésion à bovins croissance est un investissement qui peut facilement trouver sa rentabilité. En effet, il permet de réagir rapidement lorsque les croissances dérivent. À titre d’exemple, chaque broutard pèse un jour ou l’autre 300 kg, certains à sept mois, d’autre à plus de dix mois. L’enjeu financier des trois mois d’élevage supplémentaires multipliés par le nombre d’animaux peut rapidement être significatif à l’échelle de l’exploitation.

 

Témoignage éleveur : adhérer à bovins croissance, permet de progresser !


Au Gaec Vicart, on élève 45 vaches allaitantes en race Limousine et Angus depuis 2016 en bio à Cramont. Adhérent au service bovins croissance de la Chambre d’agriculture de la Somme depuis 2018, ils nous livrent leur retour d’expérience.
«Nous avons commencé l’élevage sur l’exploitation en 2016, adhérer au service bovins croissance était pour nous une évidence, afin d’améliorer la génétique du troupeau et de connaître les index et les valeurs de nos vaches achetées. Actuellement, 100 % des vaches sont inséminées, depuis peu, nous utilisons des taureaux sans cornes afin de développer ce gène sur l’exploitation. La totalité de l’alimentation est produite sur l’exploitation, peser nous permet de voir si les rations sont bien équilibrées et de nous comparer aux autres élevages. Avec les différents documents fournis par Bovins Croissance, nous connaissons les valeurs génétiques de nos animaux, ce qui nous aide dans le tri des animaux au quotidien. Voir les poids des veaux progresser est une fierté», affirme le salarié de l’exploitation.
Le poids moyen des mâles à âge type a objectivement progressé de 32 kg depuis l’adhésion à bovins croissance. Pour les femelles, le poids moyen a lui aussi progressé de 20 kg.
 

Quelques résultats de performance de l’élevage Vicart

 

 

Poids 

à 120 jours en kg

GMQ 

à 120 jours en g

Poids 

à 210 jours en kg

GMQ 

à 210 jours en g

2018

Mâles 

189

1183

294

1175

Femelles 

181

1114

271

1066

2020

Mâles 

219

1415

327

1324

Femelles

197

1257

294

1183

Source : BC80

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Ynsect et Pompili
Ÿnsect au petit-déjeuner de ministres européens
La ministre française de la Transition écologique invite ses homologues européens à découvrir le chantier quasi-achevé de l’usine…
SIA
SIA 2022 : « Mon souhait est de le maintenir », déclare Julien Denormandie
Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ne s’est pas franchement prononcé ce mardi 4 janvier sur la tenue de la 58
Un loup dans la Somme
Plusieurs brebis ont été attaquées dans la nuit du 20 au 21 janvier, à Lafresguimont-Saint-Martin, à l'ouest de la Somme. L'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde