Aller au contenu principal

Brigitte Bardot compare Emmanuel Macron à Poutine

La militante pour la protection des animaux adresse une lettre au Président de la République dans laquelle elle lui reproche ses positions envers la chasse.

chasse et Bardot
Brigitte Bardot reproche au Président de la République, Emmanuel Macron, ses engagements de campagne envers la pratique de la chasse.
© Fondation Brigitte Bardot

Quand Brigitte Bardot s’ennuie au milieu de ses animaux dans sa propriété de La Madrague, à Saint-Tropez, elle prend la plume et écrit. Le 25 mars, elle s’est fendue d’une lettre ouverte aux Ukrainiens pour leur apporter un soutien moral et dénoncer les conditions de la guerre qui sévit en Ukraine et s’inquiéter sur le sort réservé aux animaux. Critique envers le président Poutine – « avec un mec comme Poutine, il faut s’attendre à tout (sic) » -, elle clame quelques lignes plus part son admiration pour le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Brigitte Bardot
© Brigitte Bardot - Twitter

En ce qui concerne la politique française, Brigitte Bardot a aussi un avis et elle l’a écrit ce lundi 11 avril, au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle qui a vu se qualifier le président sortant, Emmanuel Macron, et la candidate du Rassemblement National (RN), Marine Le Pen. Dans une lettre ouverte adressé à « monsieur le président Macron », Brigitte Bardot déverse son fiel : « Les Français, en votant pour vous pour un second mandat, sont victimes du syndrome de Stockholm, ces otages qui ne peuvent se passer de leur bourreau, car vous êtes le Président de la décadence ».

Un peu plus loin, elle accuse encore le président sortant de « lâcheté » et d’« indignité », évoquant de « sordides accords » avec les chasseurs. Car visiblement, la présidente de la Fondation Brigitte Bardot n’a pas goûté la lettre adressée il y a quelques jours par le candidat Macron aux fédérations départementales des chasseurs dans laquelle il dresse un bilan de son quinquennat et s’engage sur un certain nombre de sujets : accompagnement de l’État pour l’indemnisation des dégâts de grand gibier, renforcement des missions de police de l’OFB, mise en place de la gestion adaptative des espèces, structuration d’une filière venaison ou encore mise en place d’un délit d’entrave rural.

Pour Brigitte Bardot, « cette allégeance est ignoble ». Et vaut au président Macron d’être qualifié par Mme Bardot de « Poutine de la nature et des animaux » et de « destructeur sanguinaire ». Le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), Willy Schraen, en prend lui aussi pour son grade, étant qualifié de « tueur ». A 87 ans, Mme Bardot n’est plus à une outrance près. La suite nous dira si de nouvelles poursuites devant les tribunaux seront engagées par les intéressés, comme cela a été le cas à plusieurs reprises (2020,2021).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde