Aller au contenu principal

Promotion
Ce que nous réserve la dernière du salon régional de l'agriculture

Faute de Salon international de l'agriculture (SIA), porte de Versailles à Paris en 2021, il a fallu innover et répondre rapidement pour satisfaire la curiosité des Français et soutenir les filières agricoles françaises. C'est finalement dans un format inédit – un salon en ligne – que la Région Hauts-de-France et ses partenaires (Chambre Régionale d’Agriculture, CRPMEM, Comités de promotion, Comité régional du tourisme et des congrès) ont mis sur pied « la plus grande ferme des Hauts-de-France » du 27 février au 7 mars. Une occasion d’aller au contact de nos agriculteurs, de nos éleveurs, de nos pêcheurs et de nos producteurs, sans bouger de chez soi.

Salon agriculture
© Région Hauts-de-France

Après huit jours d'un programme intense, c'est aujourd'hui la dernière journée de ce salon régional de l'agriculture des Hauts-de-France. Qu'est-ce que celle-ci nous réserve ? On est allé voir le programme dans le détail.

Depuis 9h30, c'est la filière viande qui est à l'honneur au cours d'une émission baptisée « Paroles d'experts », animée par Charlotte Duvivier. La, ou plutôt les viandes, sont mises en avant toute la journée. Première étape de ce périple, à 10h40, à la découverte des volailles de Licques (62). À 11h45, chez Jean-Michel Poppe, on partira à la découverte de  la Ferme des trois chataîgniers où sont élevés des porcs sans antibiotique sur paille, et nourris  avec un aliment issu de la ferme (80). À 14h05, place aux boeufs (60) chez Didier Verbeke à Choqueuse lez Benards qui élève des Blondes d'Aquitaine et de la volaille plein air. À 15h50, c’est la coopérative « les Bergers du Nord-Est » qui ouvrira ses portes pour une discussion avec son directeur Thierry Vroman à La Vallée au Blé (02).

Salon régional de l'agriculture

Si les filières sont particulièrement mises en avant, les produits de la région bénéficient tout autant d’une mise en avant pour cette dernière journée. La preuve ? A 13h08 Simon Van Oost parlera de son entreprise artisanale, la Conserverie Saint-Christophe à Argoules (80). Rendez-vous un peu plus tard à 13h20, à Moislains (Somme) avec Sophie Raoult, de la société Fraich’Pom, qui parlera de ses pommes de terrer de 4ème gamme.

Les magasins de producteurs de la région bénéficieront d’un coup de pouce à deux occasions en cette dernière journée de salon : à 11h25 puis 13h25, Margaux Drécourt rendra en effet visite au Vert de terre à Saint Martin Boulogne (62) et à Saveurs & Terroir à la Capelle (02) dans son émission « Le panier de Margaux : l’occasion de découvrir des spécialités locales et d’être au contact direct des producteurs et des commerçants.

A 12h05 puis 13h50, la chroniqueuse culinaire Pépée Le Matt proposera quant à elle deux rendez-vous chez des chefs de la région : le premier, à L’Hélice à Lestrem (62) avec Tommy et Aurore Boilly. La recette du jour ? Des joues de porcs des Hauts-Pays façon carbonnade à la bière brune artisanale accompagnées d’endives de pleine terre braisées. Sa seconde étape du jour s’effectuera au Bloempot à Lille (59) avec Florent Ladeyn où le chef préparera un pigeon de l’éleveur de pigeonneaux Decquidt.

Enfin, le salon régional de l’agriculture n’oublie pas le jeune public en allant à la rencontre des fermes pédagogiques de la région Hauts-de-France. A 11h20, 12h20, 16h15 puis 16h35, « La Ferme des Enfants » est une rencontre en 5 minutes avec la diversité du monde agricole à travers les regards d’enfants et ados en visite dans les fermes pédagogiques des réseaux « Savoir Vert » et « Bienvenue à la Ferme ». Au programme aujourd’hui : la Ferme aux caprices de Sidonie, à Ronchères (02), la Ferme des Beaux Mecs à Auchy-lez-Orchies (59), la Ferme des peupliers à Argoules (80), la Ferme de la vallée cailloux à Belloy-sur-Somme (80).

Pour conclure cette neuvième et dernière journée, le salon régional de l’agriculture devrait compter un invité de marque. Agriculteur dans l’Oise et président du Salon international de l’agriculture, Jean-Luc Poulain est en effet attendu pour revenir sur cette édition bien particulière. Une chose est désormais sûre, c’est que ce salon régional de l’agriculture des Hauts-de-France virtuel a conquis les cœurs. Le 5 mars dernier, 700 000 visites avaient déjà été enregistrées. Un chiffre plus qu’honorable qui devrait encore grossir dans les prochains jours grâce à la possibilité de visionner les différents reportages en replay.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde