Aller au contenu principal

Ce qui change au 1er janvier 2020

Voici les principales nouveautés qui vont se mettre en place à partir du 1er janvier.

Voici les principales mesures qui vous attendent à compter du 1er janvier 2020.
Voici les principales mesures qui vous attendent à compter du 1er janvier 2020.
© D. R.



Smic à 10,15 €

Au 1er janvier 2020, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) augmente de 1,2 %, ce qui représente 15 € supplémentaires (contre 1,50 % au 1er janvier 2019). Le Smic devrait ainsi atteindre 1 219 € net par mois (1 539,42 € brut), soit un taux horaire de 10,15 € (contre 10,03 € au 1er janvier 2019). Pour rappel, deux critères entrent en compte : l’inflation constatée pour les 20 % des ménages les plus modestes et la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé. À partir du 1er janvier 2020, le plafond de la sécurité sociale est revalorisé est fixé à 3 428 € mensuel, soit 41 136 € annuel. Pour sa part, le minimum garanti s’établit à 3,65 € au 1er janvier 2020.

L’ASPA
Au 1er janvier 2020, le montant de l’ex-minimum vieillesse rebaptisé  l’allocation de solidarité pour personnes âgées (ASPA) va franchir la barre 900 €, contre 868,20 € en 2019. Dans le détail, l’allocation de solidarité pour personnes âgées s’établira à 10 838,40 € par an (soit 903,20 € mensuels) pour une personne seule et 16 826,64 € (soit 1 402,22 € mensuels) pour un couple soumis à une imposition commune. Pour rappel, l’ASPA est accordée aux personnes âgées ayant de très faibles ressources. Peuvent en bénéficier les retraités à partir de soixante-cinq ans (soixante-deux ans pour les anciens combattants et les personnes handicapées). Le plafond de res-sources correspond au montant de l’aide. En 2020, le revenu brut pour une personne seule ne devra donc pas dépasser 10 838,40 € annuels.

Santé
Dans le cadre de la réforme dite «100 % santé», un décret du 12 janvier 2019 précise les modalités de la mise en place progressive du remboursement intégral (reste à charge zéro) par la Sécurité sociale et les complémentaires santé notamment de certaines lunettes et prothèses dentaires. La mise en place définitive du reste à charge zéro est prévue en 2021. Toutefois, les changements annoncés dès l’an prochain sont :
Optique : l’an prochain, les opticiens doivent proposer des lunettes sans reste à charge (dix-sept modèles pour adulte et dix pour enfant). Côté remboursement, des plafonds doivent entrer en vigueur. Pour des lunettes à verres multifocaux ou progressifs avec une forte correction, le plafond s’établira à 800 €.
Dentaire : en 2020, le reste à charge doit s’appliquer aux couronnes et aux bridges. Sur une couronne par exemple, le prix ne devra pas dépasser 500 €.
Audition : l’application du reste à charge zéro se poursuit en 2020. Le plafond sera porté à 1 100 € par oreille.
À partir du 15 janvier 2020, les médicaments contenant du paracétamol et certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène et aspirine) devront tous être placés derrière le comptoir du pharmacien. Ces produits seront toujours disponibles sans ordonnance.

Logement
À compter du 1er janvier 2020, les aides personnalisées au logement (APL), allocation de logement familiale (ALF) ou encore allocation de logement sociale (ALS) seront calculées sur la base des ressources des douze derniers mois. Les revenus remontant à deux ans ne seront plus pris en compte pour déterminer le montant de votre aide. Cette dernière sera fondée sur les revenus perçus sur les douze derniers mois glissants. En clair, pour le montant de l’APL de janvier 2020, l’administration va prendre en compte les revenus perçus entre décembre 2018 et novembre 2019. Et ainsi de suite tous les trois mois. Plus d’un million de personnes devraient ainsi voir leur montant d’APL changer, voire perdre cette aide.

Transports
À partir du 1er janvier 2020 (et au plus tard au 1er mars 2020), le dispositif du «permis à 1 € par jour» sera uniquement accessible aux écoles de conduite et aux associations disposant du label «qualité des formations au sein des écoles de conduite».

Emploi à domicile
A partir de janvier 2020, les particuliers-employeurs vont voir le prélèvement à la source arriver. Si vous êtes concerné, rassurez-vous, vous n’avez aucune démarche supplémentaire à effectuer, assure le site monprelevementalasource.urssaf.fr.
Concrètement, c’est le site Pajemploi ou le Cesu qui se chargeront de calculer le montant de prélèvement à la source. Ils informeront les particuliers-employeurs du montant de salaire net qu’ils doivent verser à leurs salariés.

Interdictions des cotons-tiges
La mise sur le marché en France des cotons-tiges à usage domestique avec tige en plastique est interdite au 1er janvier 2020.

Elections
Pour pouvoir voter aux élections municipales prévues en mars 2020, il faut être inscrit sur les listes électorales. Cette démarche est possible jusqu’au vendredi 7 février 2020 (et non plus jusqu’au 31 décembre de l’année précédant le scrutin comme cela était le cas jusqu’aux élections de 2017).

La poste
En moyenne, les tarifs augmentent de 4,7 %, au 1er janvier 2020. Les tarifs qui vous attendent :
Le timbre vert : 0,97 €, soit 9 centimes supplémentaires
Le timbre rouge ou la lettre prioritaire : 1,16 €, soit 11 centimes de plus
Le prix de la lettre internationale : 1,40 €
Le prix du sticker de suivi : 0,45 centimes, soit 5 centimes supplémentaires

Argent
Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) devient une prime. A partir du 1er janvier 2020, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) se transforme pour devenir une prime. Dans le détail, ce nouveau dispositif concerne les ménages modestes dont les revenus ne dépassent pas un certain seuil fixé en fonction de la zone géographique et de la composition du foyer. Le plafond de cette nouvelle aide sera désormais fixé à 2 400 € pour une personne seule et 4 800 € pour un couple soumis à une imposition commune – marié ou pacsé. Le montant de la prime, lui, doit dépendre à la fois du type de travaux engagé et du revenu fiscal du foyer.

Le prêt à taux zéro (PTZ)
Le prêt à taux zéro, dont le dispositif devait initialement être tronqué dans le cadre du budget 2020, est maintenu pour les zones rurales situées en zones B2 et C en 2020. Pour rappel, le PTZ est une avance accordée par l’état qui permet de financer l’achat d’une résidence principale. Ce prêt ne permet pas de financer l’intégralité de votre projet. Il est considéré, aux yeux des intermédiaires bancaires, comme un apport personnel.

Prime Macron
La prime Macron est un dispositif permettant à des entreprises de verser des primes défiscalisées. Il est reconduit pour 2020, pour les salariés dont la rémunération mensuelle brute ne dépasse pas 3 600 € par mois environ, avec quelques ajustements. Cette fameuse «prime Macron» devra en effet être versée entre le 1er janvier et le 30 juin 2020. Les entreprises qui souhaitent les verser devront, au préalable, avoir conclu des accords d’intéressement pour leurs salariés.

Pensions de retraite
Les retraités qui gagnent moins de 2 000 € par mois vont voir leur pension de retraite à nouveau indexée sur l’inflation, au 1er janvier 2020. Et à hauteur de 0,3 % pour les retraités dont les revenus sont supérieurs à 2 000 €. Attention, ce seuil de 2 000 € comprend au montant de la pension globale, avec la retraite de base et la retraite complémentaire, mais la revalorisation ne concerne que la retraite de base. Si vous êtes concerné, vous devriez voir un changement au début du mois de février, lorsque la pension due pour le mois de janvier vous sera versée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde