Aller au contenu principal

Cerena parée pour les années à venir

Echos de l’assemblée générale de la coopérative.

Bruno Lefébure, président de Cerena, s’est félicité des bons résultats de l’exercice.
Bruno Lefébure, président de Cerena, s’est félicité des bons résultats de l’exercice.
© AAP

Une bonne année. C’est ainsi que Bruno Lefèbure, président de Cerena, a qualifié 2012, lors de l’assemblée générale tenue le 5 décembre dernier à La Capelle. Bonne année tant pour la coopérative que pour ses adhérents. Solidité financière, engagement bancaire pour ses adhérents, renforcement du maillage territorial avec de nouveaux points de collecte, des unions économiquement rentables avec Cérémis, Sicapa et Cap Vert, poursuite de la croissance externe… Cerena est parée pour les années à venir.
«Notre offre commerciale doit être attractive et rémunératrice. Aussi, durant 2013, une organisation renforcée de nos services céréales, des ventes en ligne en temps réel opérationnelles sur notre site extranet dès janvier, et la signature électronique de l’ensemble de nos ventes seront proposées aux adhérents», a ajouté le président.
Le territoire de chalandise de Cerena étant composé à 45 % d’éleveurs de bovins, la coopérative a souhaité constituer un pôle élevage à La Capelle en associant les savoir-faire de Cap Vert et de ses partenaires que sont JBA, Acolyance et InVivo. Cerena possède déjà un point de collecte sur ce site qui sera modernisé début 2013.

Une bonne campagne
La collecte de la coopérative pour l’exercice 2011-2012 s’est élevée à 612 296 tonnes. « Elle intègre la fusion de la coopérative du Vermandois qui contribue à cette performance pour 47 795 ton­nes», a indiqué Martial Bertrand, directeur de Cerena. En blé, les rendements atteint en moyenne 9,2 tonnes, en progression de 5 % par rapport à la campagne précédente. La collecte s’élève à 440 111 tonnes en progression de 11 %. La qualité n’a pas été altérée avec un PS moyen de 79,3, un taux protéines de 11,2 %, et l’absence de grains germés et de mycotoxines. «La qualité des blés de notre région a contribué à une campagne d’exportation active au départ du port de Dunkerque et a permis de profiter de prix intéressants», a précisé le directeur.
La collecte d’orge a baissé de 9,2 %. Les surfaces en orge d’hiver ont régressé de 30 % alors que celles en orge de printemps sont restées stables. Il a eu de fortes disparités dans les rendements avec en moyenne 6 tonnes/ha et une qualité au rendez-vous. Le colza et le maïs ont bénéficié de rendements record, la collecte atteignant respectivement 52 681 tonnes et 51 478 tonnes. Les protéagineux ont à nouveau déçu, la collecte chutant de 36 % en lien avec une réduction de moitié des surfaces en féveroles.
Les bons résultats de l’exercice ont permis à la coopérative de reverser aux adhérents 1,6 million d’euros sous forme de ristournes sur l’activité approvisionnement, d’intérêts aux parts et de redistribution de dividendes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde