Aller au contenu principal

Cerises : Stéphane Le Foll demande à Bruxelles d'interdire le diméthoate

Stéphane Le Foll a saisi la Commission pour demander d’interdire le diméthoate et les cerises traitées avec ce produit.

© AAP



Le ministre de l’Agriculture a demandé à Bruxelles «d’activer les mesures d’urgence prévues par le droit européen : interdiction immédiate de l’utilisation du diméthoate dans toute l’UE sur les fruits et légumes, interdiction immédiate sur l’ensemble du territoire européen de mise sur le marché de cerises provenant de pays ou d’Etats membres dans lesquels l’utilisation du diméthoate est permise», selon un communiqué.
En 2013, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a identifié un danger potentiel concernant les aliments traités avec du diméthoate, renvoyant aux Etats membres le soin de statuer produit par produit et usage par usage sur le niveau de risque pour le consommateur, précise le ministère de l’Agriculture. L’Anses a pour sa part retiré, en février 2016, l’autorisation de mise sur le marché de l’insecticide, toujours employé ailleurs en Europe et dans le monde.
L’utilisation par la France de la procédure d’urgence impose à la Commission de se prononcer dans les sept jours, précise le ministère. Passé ce délai, «Stéphane Le Foll déclenchera une clause de sauvegarde nationale pour interdire la commercialisation en France de cerises traitées au diméthoate, qu’elles soient produites en France ou ailleurs dans le monde», prévient le communiqué. Si on interdit un produit en France il faut soit étendre l’interdiction en Europe, soit une procédure de sauvegarde. L’insecticide «pouvant être utilisé dans d’autres pays d’Europe ou dans le monde», le ministre se dit «conscient du risque de distorsion de concurrence pouvant peser sur nos producteurs».

Aucune solution de remplacement
Les arboriculteurs français, qui procèdent normalement aux traitements à base de diméthoate en avril-mai, sont très inquiets depuis le retrait de l’autorisation de mise sur le marché, arguant qu’il n’existe aucune alternative efficace de lutte contre le moucheron drosophile Suzukii, lequel fait des ravages dans les vergers.
La FNSEA a demandé au ministère d’accorder une dérogation de cent vingt jours aux agriculteurs. Deux cents producteurs ont manifesté le 25 mars devant la préfecture d’Avignon pour protester notamment contre l’interdiction du diméthoate, arguant d’une distorsion de concurrence entre la France et les autres pays de l’Europe. «On ne peut pas accepter qu’on interdise en France certains produits dans les cultures et demain recevoir des fruits des pays où c’est autorisé, a dit au préfet du Vaucluse venu à la rencontre des agriculteurs. Et le président de la FDSEA, des Alpes-de-Haute-Provence, Jean-Paul Comte de dire : On ne demande qu’une seule chose : qu’on soit traités à égalité.»

Plus de 4 000 producteurs touchés

Les 4 000 producteurs de cerises recensés comme exploitants agricoles qui produisent 40 000 tonnes par an, «se disent très inquiets de la position ministérielle sur l’interdiction du diméthoate», insiste Joël Reynaud, président de Coop de France Alpes Méditerranée. La récolte dans le Roussillon et le Gard devrait débuter début mai, puis dans les autres régions. La région Paca assure 34 % de la production, suivie de Rhône-Alpes (33 %), Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon (24 %) et, dans une moindre mesure, les Pays de Loire et la Bourgogne. «Nous allons tester de nouveaux calendriers de traitement avec d’autres produits autorisés», explique Alexandra Lacoste, directrice de l’AOP Cerise basé à Avignon.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde