Aller au contenu principal

Ces pneus qui accrochent pour leur confort

Trajets allongés, augmentation de la vitesse sur route, charges de plus en plus lourdes… Pour garantir le confort de son conducteur, les pneus de tracteurs s’adaptent, notamment leurs carcasses et profils.

«Les pneus développés par les grandes marques assurent non seulement plus de confort et durent aussi plus longtemps», précise Thierry Schepens.
© E.DURAND

En pneumatiques aussi, les constructeurs rivalisent d’idées pour les adapter aux évolutions des travaux agricoles. Face à des engins qui sont amenés à faire de plus en plus de kilomètres, à des vitesses de plus en plus élevées et qui doivent transporter des charges toujours plus importantes, la sécurité comme le confort de l’utilisateur passent par les quatre roues. «L’objectif, détaille Thierry Schepens, responsable de site de Grosjean Pneus à Vendeuvre-sur-Barse, c’est d’avoir le moins de vibrations possibles. Certaines grandes marques adaptent ainsi la carcasse du pneu mais aussi son profil, la structure du pneumatique pour avoir une meilleure traction. Elles augmentent aussi la capacité de charge face à des outils de plus en plus lourds qui demandent aussi plus de puissance».

Moins de vibrations
Chez Trelleborg, le profil de bande de roulement Progressive Traction, qui a pour concept une barrette à angle double, augmente significativement la traction et le confort sur route. Cette technologie permet aussi d’améliorer l’auto-nettoyage.
L’innovation de la bande de roulement chez Bridgestone, avec un volume de barrette important, garanti un nombre d’heures supplémentaires de l’’ordre de 20 % en permettant le déplacement avec des charges lourdes.
Chez Grosjean Pneus, qui écoule en moyenne 10 000 pneus agricoles par an, pour les tracteurs de tête, à grosse puissance, les gammes de pneumatiques les plus plébiscités restent ceux des grandes marques. La gamme Axiobib chez Michelin, offre une grande portance grâce à ça capacité de charge tout comme le TM1000  Progressive Traction chez Trelleborg ou le VT-Tractor chez Bridgestone. «Pour le deuxième tracteur, faisant naturellement plus de route, mais qui nécessite moins de traction, les clients se tournent davantage vers des pneus série 65 confortables et doté d’une bonne longévité comme le Multibib chez Michelin, le TM800 de Trelleborg ou le VX-Tractor chez Brigestone», appuie Thierry Schepens. 

Des gommes plus résistantes et écologiques
Dans les sols argilo-calcaires caillouteux des secteurs barséquanais et baralbin, un pneu peut en moyenne tenir 3 500 heures. Pour optimiser la durée de vie des pneumatiques, les manufacturiers développent des mélanges de gommes plus résistants à l’abrasion, à l’arrachement et plus écologiques. Le logo Blue Tire, présent sur les flancs des pneus Trelleborg, témoigne des améliorations de procédures de fabrication au service de l’environnement. Grâce à une technologie carcasse innovante, de nouveaux matériaux, des méthodes de fabrication plus écologique, la nouvelle gamme se veut plus durable et permet de réduire les émissions de CO2. Une démarche écoresponsable qui permet aussi de limiter la consommation de carburant, et donc de faire jusqu’à 10% d’économie. Un autre facteur essentiel pour l’utilisateur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde