Aller au contenu principal

Ces samariens qui ont brillé au Sia

Le seul whisky produit dans la Somme  a décroché une médaille d’or au Concours général agricole.
Le seul whisky produit dans la Somme a décroché une médaille d’or au Concours général agricole.
© D. R.

Et une, et deux… Et même cinq médailles décrochées au Concours général agricole (CGA) par des produits de la Somme. Le concours «récompense la qualité des meilleurs produits et animaux du terroir français» chaque année. 

Pour sa première participation, Caroline Binant a présenté deux de ses yaourts estampillés Mam’zelle Popinette, produits à Dancourt-Popincourt… Et les deux ont été récompensés. L’aromatisé à la vanille décroche une médaille d’argent, et le yaourt sur lit de framboise celle de bronze. «Honnêtement, si ce dernier avait été bredouille, j’aurais été vexée», rit la productrice. Ce yaourt n’est pas évident à produire, et je pense avoir trouvé un bon équilibre. Il plaît beaucoup aux clients.» Pour elle, la récompense offrira un coup de projecteur. «Ça m’a permis de voir où je me situe en termes de qualité. Il me reste à étudier la manière de communiquer sur ces médailles.» Les 15 000 yaourts fabriqués chaque semaine sont vendus à la ferme, et chez des revendeurs locaux. 

Autre producteur décoré, désormais multi-médaillé du CGA : le Gaec Saint-Gérard (FermeÔGoût), à Saint-Fuscien, pour son brassé à la fraise, qui se voit remettre l’argent. «C’est notre quatrième médaille en trois participations, et ça fait toujours plaisir. C’est la récompense du travail engagé chaque jour pour garantir la qualité de nos produits», confie Grégoire Leleu, associé en charge de la transformation. Une pointe de déception tout de même car les fromages blancs présentés qui avaient tant plus en 2020 (deux médailles d’argent), ainsi que le riz au lait, n’ont pas provoqué de coup de cœur chez les jurés. «On s’y attendait un peu. Ils ont remarqué le bon goût, mais les textures peuvent être améliorées. Nous avons du mal à atteindre une régularité en termes de fermeté du riz au lait, et le fromage blanc était un peu moins pressé, donc un peu trop liquide», avoue-t-il humblement. Deux nouvelles machines devraient résoudre ces détails. Une presse devrait permettre de gagner en temps de pressage du fromage blanc, et un pasteurisateur à racleurs remplacera la marmite à pied de gaz pour la cuisson du riz au lait.

En charcuterie cette fois, le pâté de campagne supérieur du Domaine Picard a décroché une médaille de bronze. Le «Muché», en picard, est un des produits phares de la gamme de l’entreprise de Villers-Bocage. Ses particularités : un hachage grossier donnant à la chair un gros grain spécifique, l’incorporation de foie de porc, un touillage à la fourchette à mi-cuisson permettant d’obtenir une cuisson homogène caractéristique et une gelée naturelle donnant au pâté une texture agréable et non grasse. 

 

Du whisky en or

Enfin, la «pépite» des produits samariens récompensés est le whisky de France de malt de la distillerie d’Hautefeuille, à Beaucourt-en-Santerre. L’Esquisse n’10 a reçu la médaille d’or. Sa robe ambrée aux reflets vieil or a fait l’unanimité. «Le premier nez est riche et ample sur des arômes briochés pleins de gourmandise avant d’arriver sur des arômes plus confits et sur des notes d’amande. La prise en bouche est grasse avec de beaux arômes oxydatifs de fruit mûrs apportés par les fûts de PX. La finale est ronde et persistante, encore plus souple après oxygénation, avec des notes de céréales», est-il indiqué sur le site de la distillerie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde