Aller au contenu principal

C’est encore un Français à la tête des betteraviers européens

Président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB),  Franck Sander a été élu le 17 décembre, à l’unanimité de ses membres, président de la Confédération internationale des betteraviers européens (CIBE), en remplacement d’Eric Lainé.

Président de la CGB (France), Franck Sander a été élu à la présidence de l'organisation représentant les betteraviers européens, hier.
© CGB

Un Français succède à un… Français à la tête de l’organisation syndicale chargée de représenter les producteurs au niveau européen puisque c’est Franck Sander qui a succédé à Eric Lainé, le jeudi 17 décembre.

Basée à Bruxelles (Belgique), la CIBE représente et défend les intérêts des planteurs de betteraves européens depuis 1927, et regroupe les fédérations de 15 pays communautaires Autriche, Belgique, République tchèque, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Suède -, ainsi que de 3 pays européens non-membres de l’UE : Royaume-Uni, Suisse et Turquie.

A l’issue de son élection, Franck Sander est revenu sur les priorités qu’il donne défendre au cours de ce nouveau mandat. La première, a-t-il dit, sera « de rappeler l’importance stratégique de notre filière betterave, sucre et éthanol à la Commission, autour de projets communs élaborés avec mes confrères de 18 pays producteurs de betteraves ». Car malgré une crise sans précédents pour la filière européenne, il estime la Commission européenne « n’a pas réagi », laissant aux Etats-membres le soin de le faire dans un certain nombre de situations.

Des chantiers nombreux

Franck Sander rappelle ensuite qu’« à la veille d’une nouvelle PAC inscrite dans une politique globale communautaire ambitieuse en faveur de l’environnement, les dossiers sont nombreux » : Green Deal, redéfinition des règles d’importation, accompagnement des agriculteurs vers l’innovation et la valorisation des bonnes pratiques…

En dernier lieu, et ce n’est pas forcément la plus mince affaire, Franck Sander veut faire entendre à la Commission que cette dernière a un rôle à jouer dans la gestion de marché et des risques, « après des années de laisser-faire ». « Il en va de la sécurité alimentaire, sanitaire et même énergétique de l’Union », assure le nouveau président de la CIBE, dans un discours très proche, pour ne pas dire identique, à ce qu’il défend déjà pour la filière française.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde