Aller au contenu principal

Cet automne, des producteurs invitent à découvrir leur métier

En octobre, à l’occasion de «L’Automne à la ferme», des agriculteurs de la région ouvrent les portes de leurs exploitations.

Anne Poupart ouvre les portes de sa ferme «Safran de la Baie de Somme», mardi 10 et vendredi 13 octobre, de 10h à 12h.
Anne Poupart ouvre les portes de sa ferme «Safran de la Baie de Somme», mardi 10 et vendredi 13 octobre, de 10h à 12h.
© Florence Guilhem


Anne Poupart est tombée amoureuse du safran il y a huit ans, par le biais d’une émission télévisée. Aujourd’hui, elle cultive un hectare de ces belles fleurs violettes au goût amer, qu’elle désherbe entièrement à la main. Elle convie les curieux à visiter sa safranière «Safran de la Baie de Somme», le mardi 10 et vendredi 13 octobre, de 10h à 12h.
Elle participe en fait à «L’Automne à la ferme», comme une dizaine d’autres agriculteurs des Hauts-de-France, tous adhérents du réseau «Bienvenue à la Ferme».
«Chaque saison, des agriculteurs de “Bienvenue à la ferme“ ouvrent leurs portes au public pour présenter leurs produits de saison et la façon dont ils les produisent, explique Anne Catteau, chargée de mission du réseau. Ils sont une dizaine de Picards à participer cet automne, dont cinq dans la Somme.» «Bienvenue à la ferme» fêtera ses trente ans l’année prochaine et compte
266 agriculteurs adhérents dans la région.
Au programme, du 23 septembre au 31 octobre : des rencontres avec des amoureux de leur activité, des repas partagés, des visites, des cueillettes, des ateliers participatifs pour les adultes et pour les enfants...

Cueillette et dégustation
«Les visites sont toujours des échanges très intéressants. Ils permettent de faire vivre le territoire picard», assure Anne Poupart. La professionnelle a preque fait de la présentation de sa safranière une deuxième activité, puisqu’elle accueille «entre 500 et 550 personnes par an». Cette fois, elle convie à une conférence autour du safran : ses origines, sa culture, comment reconnaître le vrai du faux safran et comment le cuisiner. Une crême brûlée au safran, spécialement concoctée sera proposée à la dégustation.
Il sera également possible de participer à la cueillette, qui a commencé cette année avec quinze jours d’avance : «Nous avons déjà récolté plus de 150 000 fleurs. Samedi, nous en avons cueillies 58 000, jusqu’à 4 heures du matin. C’est une excellente année», se réjouit-elle.
Cette visite sera enfin l’occasion de découvrir les produits dérivés vendus sur place : sirop, vinaigre, miel, confits «délicieux avec du foie gras ou du magret de canard», pâtes de fruits ou encore confiture... Le tout parfumé au safran, évidemment.

Labyrinthe et marché du terroir
Ses confrères sammariens ont également imaginé des activités ludiques. Mathilde et Rémi Degrendel ont carrément construit un labyrinthe dans leur exploitation «La cueillette de Cappy», à Cappy, dans lequel il faudra retrouver des courges cachées. L’imagination sera de mise pour transformer les citrouilles en monstres d’Halloween.
Pierrick Cappelle, producteur de racines d’endives à Flers, fait découvrir la vie d’une endive, de la racine née en plein champ à la dégustation. Michel Théret, grand maître de la Confrérie de l’endive, concoctera sur place des plats étonnants : «L’année dernière, il avait préparé un tiramisu et des tartelettes aux endives. C’était délicieux», assure Pierrick Cappelle.
Un marché du terroir, avec concours de la meilleure tarte aux poireaux, se tiendra à Villers-Bocage.
Enfin, Thérèse Nowak, maraîchère dans les hortillonnages, ouvre les portes de cet endroit unique et propose des animations. L’occasion de découvrir le nouveau visage du jardin du Musée des hortillonnages. Début septembre, ce dernier a bénéficié d’un relooking total grâce à Stéphane Marie, animateur de l’émission «Silence, ça pousse», diffusée sur France 5.

Plus d’informations : www.bienvenue-a-la-ferme.com/hautsdefrance

L’automne fermier dans la Somme

Samedi 7 et dimanche 8 octobre - De 9h30 à 12h et de 14h à 19h
La cueillette de Cappy
Atelier, labyrinthe et cueillette de courges, pommes de terre et carottes.
Le 7 octobre, à 16h : préparation de courges pour les décorations d’Halloween (2 € par personne).
Le 8 octobre, à 16h : chasse aux courges cachées dans le labyrinthe (2 € par personne).
Contact : Mathilde et Rémi Degrendel, rue de Bara, 80340 Cappy, 06 75 73 15 53,
lacueillettedecappy@orange.fr, wwwlacueillettedecappy.fr

Mardi 10 octobre et vendredi 13 octobre - De 10h à 12h

Safran de la Baie de Somme
Anne Poupart, première productrice de Safran en Picardie, invite à la visite de sa safranière (conférence en salle). Au programme : l’origine du Safran, sa culture, comment le cuisiner et, pour finir, visite de la parcelle et dégustation de produits safranés. Possibilité de participer à la cueillette des fleurs. Vente à la ferme.
7 € par personne (gratuit pour les moins de 12 ans).
Contact : Anne Poupart, ferme de Romiotte, 80860 Ponthoile, 03 22 23 59 65,
annepoupart@terre-net.fr, www.safrandelabaiedesomme.com

Vendredi 13 octobre - De 15h à 18h
Marché terroirs de Picardie - Bienvenue à la ferme
Place de l’église, 80260 Villers-Bocage
Vente de produits locaux, échange avec les agriculteurs. Concours de la meilleure tarte aux poireaux et dégustation. Paniers garnis à gagner.
Contact : Maryse Feron, 06 10 05 55 44, maryse.feron@hotmail.fr,
www.marcheduterroir-villers-bocage.jimdo.com

Samedi 14 octobre - De 10h à 17h

La ferme du Plant d’endive
Porte ouverte : Pierrick, agriculteur passionné, met en valeur sa culture star : la racine d’endive. Découverte de la production et dégustation.
Contact : Pierrick Capelle, 24 rue principale, 80360 Flers. 06 84 97 13 95,
Pierrick.capelle@wanadoo.fr, page Facebook : laFermeduplantdendive

Dimanche 15 octobre - De 10h à 18h

Maraîchage aux hortillonnages
Thérèse Nowak, cultivatrice de légumes de saison dans les hortillonnages, ouvre les portes de cet endroit unique et propose des animations. Découverte du jardin «relooké» avec Stéphane Marie, de l’émission «Silence, ça pousse» diffusée sur France 5.
Contact : Thérèse Nowak, 21 impasse Marcel, 80136 Rivery, 03 22 91 95 53,
nowak.there@gmail.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde