Aller au contenu principal

Politique
Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs

La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté cynégétique depuis qu’elle a publié sur les réseaux sociaux une photo de sa rencontre avec une organisation qui milite pour l’abolition de la chasse.

Le torchon brûle entre une partie des chasseurs et la secrétaire d'Etat tandis que les discussions autour d'une réforme de cette activité se poursuivent.
© Twitter

Que les chasseurs entretiennent des relations « tendues » avec la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili n’est en soit pas un scoop, ni une nouveauté.

En revanche, ce qui est plus nouveau, c’est que la secrétaire d’État chargée de la Biodiversité soit également aujourd’hui dans le viseur d’une partie de la communauté des chasseurs français alors que l’on pensait qu’elle y était davantage appréciée que sa ministre de tutelle.

Comment Bérangère Abba a ainsi pu passer d’une interlocutrice « sérieuse », avec qui les échanges pouvaient être qualifiés encore de « cordiaux » il y a quelques semaines au statut d’opposante de la chasse ? En publiant le 17 février dernier un message sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter dans lequel elle rapporte son entretien avec l’Alliance des opposants à la chasse (AOC).

Des anti-chasse invités pour évoquer la réforme de la chasse

Sous une photo que l’on imagine prise à l’issue de l’entretien, on voit en effet la secrétaire d’État à la Biodiversité prendre la pose avec une délégation de l’AOC : « Poursuivant mes entretiens avec toutes les parties prenantes des questions liées à la chasse, j’ai rencontré Julien Lasne, Gérard Martin et Jean-Louis Chuilon, président de France AOC sur la sécurité, l’info, le partage de l’espace, les espèces protégées, la gestion adaptative… », écrit Bérangère Abba.

Dans la multitude de commentaires faisant suite à cette publication, les avis sont partagés entre ceux qui expriment leur opposition à la chasse et ceux qui, au contraire, considèrent que la représentante du gouvernement a franchi le rubicon en proposant de dialoguer avec des « anti » sur différents aspects de la pratique de la chasse en France.

Bérangère Abba

Une provocation de plus ?

Parmi les chasseurs, on souligne le risque d’une réforme de la chasse « digne de celle de la mère Voynet », dixit par exemple Jean-Louis Soufflet, une figure bien connue du monde des chasseurs de gibier d’eau dans l’ex-Picardie. Patron du groupe de presse et d’événementiel Versicolor, Charles-Henri Bachelier invite lui aussi les chasseurs à exprimer leur mécontentement, pointant le risque d’une réforme de la chasse « horrible », préparée par « madame Abba avec ses amis antispécistes et antiruraux. Les mêmes qui traînent les coqs au tribunal... ». Ce dernier, et il n’est pas le seul, invite donc les chasseurs à « aller dire à cette élue de la République qu'elle est une honte, que c'est une militante et non un Ministre (…) dans des termes respectueux et sans menace ».

Si cette rencontre entre la secrétaire d’État à la Biodiversité et des militants anti-chasse suscite autant d’émotion, elle n’est en réalité qu’une « provocation » de plus vis-à-vis de la chasse et des chasseurs. Il y a quelques jours, la réponse (négative) de Bérangère Abba datée du 29 janvier dernier sur la question d’une prolongation de la chasse des oies en février avait déjà pour les chasseurs de France un goût de moquerie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde