Aller au contenu principal

Chambre d’agriculture : les premiers résultats

Le dépouillement des élections à la chambre d’agriculture a eu lieu ce mercredi : voici les résultats provisoires collège par collège.

Environ un tiers des suffrages exprimés sur tous les collèges est issu du vote électronique ; une technique qui n’a pas pour autant raccourci significativement la durée des opérations de dépouillement.
Environ un tiers des suffrages exprimés sur tous les collèges est issu du vote électronique ; une technique qui n’a pas pour autant raccourci significativement la durée des opérations de dépouillement.
© F. M.



Le scrutin aux élections à la chambre d’agriculture est clos depuis le 31 janvier, et le dépouillement a eu lieu ce mercredi 6 janvier. Les résultats officiels n’étant publiés qu’au 8 février, c’est donc avec une prudence de rigueur que nous publions les informations connues à l’heure du bouclage de cette édition, au soir du 6 février.

Plus de 50 % de participation
Premier enseignement : le taux de participation est en repli, mais moins que certains le pronostiquaient. Dans le premier collège, celui des agriculteurs, le taux de participation a finalement dépassé la barre de la moitié, en s’établissant à 50,79 %. Ce chiffre marque un repli d’un peu moins de 7 points par rapport à la précédente élection, qu’il est difficile d’analyser : la défiance actuelle des institutions, le climat agricole, l’enjeu départemental de la campagne, les typologies des nouveaux installés votant pour la première fois. Difficile sur ce point de dresser une hypothèse tangible. Toutefois, et fort heureusement, l’ensemble des listes sur l’ensemble des collèges avaient un point d’accord sur l’importance de ce premier niveau d’analyse, et force est de constater qu’avec plus d’un ressortissant sur deux concerné par son élection consulaire, l’agriculture demeure un secteur extrêmement mobilisé sur cet enjeu. Une mobilisation qui se ressent également sur les collèges 2 (bailleurs) et 4 (anciens), respectivement à 30,9 % et 35,11 % de participation. L’implication décroît tout de même sensiblement pour les salariés des groupements agricoles à 20,65 % et encore plus pour les salariés de la production à 12,11 %.

La percée du vote électronique
Jamais il n’aura été aussi facile de voter : chaque électeur aura eu la possibilité de voter soit par courrier, soit par vote électronique, testé pour la première fois lors de cette édition. Avec des succès plus ou moins forts selon les collèges : sur le collège des agriculteurs, quasi un votant sur deux l’a fait par la voie électronique. Un chiffre qui monte à 6 votants sur 10 sur le collège des salariés des groupements, mais qui redescend à 1 votant sur 6 sur le collège des bailleurs, et même 1 sur 7 sur le collège des anciens. Sur l’ensemble des collèges additionnés, à savoir 25 206 électeurs, le taux de participation aura été au final de plus de 33 % (8 500 votants), dont 2/3 en vote par courrier et 1/3 en vote électronique. Au final, celui-ci s’est globalement avéré fiable, même s’il a parfois décontenancé certains électeurs.

Les résultats
Il y a d’abord les résultats acquis, ou quasi acquis : c’est le cas des collèges 5A (Cuma), 5B (coopératives), 5C (caisses de crédit agricole), 5D (assurances et mutuelles), et 5E (syndicats), pour lesquels il n’y avait qu’une liste en présence. A la seconde où un électeur votait non blanc sur ces collèges, le résultat était connu. C’était ainsi sept membres de la chambre d’agriculture qui étaient (quasi) connus avant même le début des opérations de dépouillement. Viennent ensuite les collèges à concurrence, et le plus observé des collèges est bien entendu le collège des agriculteurs. Sur ce collège, la liste FDSEA-JA arrive largement en tête et obtient 67,53 % des suffrages exprimés, soit un peu moins de 5 points de moins qu’en 2013 et 2007 (72,45 % sur chaque élection). La Coordination rurale conforte son statut de seconde liste à 25,99 % des suffrages exprimés avec une augmentation de 4 points (21,46 % en 2013 et 20,80 % en 2007) et la Confédération paysanne voit son score légèrement reprendre à 6,48 % (6,08 % en 2013 et 6,75 % en 2007) et n’est donc toujours pas considérée comme syndicat représentatif sur le département de la Somme (ce qui au sens officiel impose un score supérieur à 10 %). A noter que le vote électronique n’a pas particulièrement eu d’influence sur ces scores. Sur le collège des propriétaires bailleurs, la liste FDSEA-JA l’emporte avec 61,84 % des voix face à la Liste SDPPR, et la liste FDSEA-JA l’emporte également sur le collège des anciens exploitants avec 66,74 % des voix, devant la coordination rurale (23,62 %) et la Confédération paysanne (9,63 %). Sur le collège des salariés de la production, les scores sont très serrés et la liste CFTC-Agri l’emporte avec 29 %, devant la liste CGT à 28,2 %, la liste CFDT (23,1 %), et la liste CFE-CGC (19,7 %). Enfin, sur le collège des salariés des groupements, la liste CFDT-FGA l’emporte avec 29,7 % des voix, devant CFTC Agri (24,3 %), CFE-CGC (22 %), FO (12,7 %) et CGT (11,3 %).

Les postes
En cas de présence d’une seule liste (collèges 5A-B-C-D-E), l’affectation des sièges est simple. Pour les collèges 2 (bailleurs) et 4 (anciens), comme un seul siège était à pourvoir, c’est la liste arrivant en tête qui l’a obtenu.  Pour le collège des chefs d’exploitation, la liste qui a le plus de voix obtient un nombre de sièges égal à la moitié du nombre de sièges à pourvoir, arrondi, le cas échéant, à l’entier inférieur, soit neuf sièges sur dix-huit. Cette attribution opérée, les neuf autres sièges sont répartis entre toutes les listes à la représentation proportionnelle, suivant la règle du fort reste. Dans le cas présent, la liste FDSEA-JA a donc obtenu quinze sièges, la liste Coordination rurale deux sièges et la liste Confédération paysanne un siège. La Coordination rurale et la Confédération paysanne ont donc ainsi maintenu le même nombre de sièges qu’en 2013. Pour les collèges des salariés, les sièges sont attribués selon les mêmes calculs. Ainsi, la liste CFTC Agri a obtenu deux sièges du collège des salariés de la production (3A) et la liste CGT a obtenu le troisième ; enfin, sur le collège des salariés des groupements (3B), la liste CFDT-FGA a obtenu deux sièges et la liste CFTC Agri un siège. Au final, les trente-trois membres de la chambre d’agriculture issus du scrutin figurent dans le tableau récapitulatif (cf. p.5). Viendront s’y ajouter lors de la session d’installation les membres désignés par le Centre régional de la propriété forestière. Cette session a été convoquée le 12 février, et vous trouverez donc dans la prochaine édition la composition du nouveau bureau de la chambre d’agriculture.
On gardera toutefois une prudence sur l’ensemble des chiffres et résultats cités précédemment compte tenu de leur caractère provisoire.

Premières remontées et quelques surprises au plan national

Le dépouillement des bulletins de vote aux élections aux chambres d’agriculture 2019 a débuté dans la matinée du 6 février, dans toute la France, à l’exception de trois départements qui y procéderont à partir du 7 et du 8. A l’heure où nous écrivons ces lignes, seuls une dizaine de départements avaient dévoilé leurs résultats, mais les urnes avaient déjà réservé quelques surprises. La Coordination rurale a d’ores et déjà perdu la chambre du Calvados qu’elle présidait depuis 1995, au profit de la liste conduite par la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA). Le résultat est d’ailleurs sévère ; la liste FNSEA/JA passe largement en tête (47,1 %), devant la Coordination rurale (35,4 %), et la Confédération paysanne (17,5 %).
En Loire-Atlantique, c’est à l’inverse la liste FNSEA/JA qui subirait une courte défaite. La Confédération paysanne repasse en tête, dans ce département où elle avait gouverné la chambre jusqu’en 2007, avant de perdre deux élections de suite ; la Conf’ l’emporte sur le fil avec 39,61 % des suffrages, contre 39,55 % pour la FNSEA-JA et 20,84 % pour la Coordination rurale. Selon les premières tendances, la participation devrait être en net recul au niveau national - elle avait déjà baissé de 12 points en 2013. Parmi les quatorze départements où les résultats étaient connus au moment où nous écrivons, tous subissaient une baisse de la participation ; un recul généralement compris entre 5 et 15 points.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde