Aller au contenu principal

Championnat de brass band : ça va jazzer à Mégacité !

Le championnat de France de brass band a lieu chaque année dans une ville différente. Cette fois, les plus beaux ensembles de cuivres seront en compétition à Mégacité, à Amiens, ces 23 et 24 février.

Des cornets, bugles, saxhorns, trombones, saxophones, ou encore trompettes retentiront de toute leur puissance ces 23 et 24 février, à Mégacité, à Amiens. Et le son qui en sortira sera de la plus haute qualité, car il s’agit du quinzième championnat national de brass band. Deux jours de compétition, treize orchestres de cuivres et percussions, qui interprèteront dans leur division et devant un jury international une œuvre imposée ainsi qu’une œuvre libre.
L’occasion de découvrir ce mouvement, plus que centenaire au Royaume-Uni, qui se développe en France depuis les années 1980. Un brass band comprend entre vingt et trente-cinq musiciens et peut jouer les répertoires les plus variés. Sa disposition historique en «U», sur deux rangs, permet d’obtenir la meilleure transition entre les instruments, des plus petits (aigus) aux plus grands (graves), et confère un son d’ensemble à la couleur très particulière et d’une grande richesse.
Et depuis 2004, les artistes français ont leur championnat à eux, organisé par la Confédération musicale de france (CMF). «C’est un véritable outil de promotion et de valorisation de la pratique collective de la musique en France. Ce grand rassemblement annuel est LE rendez-vous incontournable des amateurs de cuivres. Il permet aux orchestres de jouer devant un jury d’experts internationaux, de se confronter aux autres brass bands de France et de montrer le meilleur d’eux-mêmes», explique la CMF.

Un brass band du coin lauréat ?
Les groupes devront jouer face aux oreilles expertes de Paul Holland, Bastien Stil et Jacob de Haan. Depuis 2012, le célèbre Paris brass band (PBB), installé à Créteil, s’est largement imposé en remportant six fois le titre de la division «honneur», la plus haute. Seul le Hauts-de-France Brass band a su le détrôner en 2017. Et le groupe régional compte bien retenter sa chance cette année ! La palme reviendra au brass band qui interprétera le mieux St. Magnus, de Kenneth Downie, choisie comme œuvre imposée, puis une œuvre au choix.
D’autres groupes locaux concourent également : les Ch’ti brass, en division 3, le Brass band de l’Oise, en division 2, le Brass band du Hainaut et l’Orchestre de cuivres d’Amiens, en division 1, et  le Brass band du Conservatoire à rayonnement régional de Douai, en excellence.
La journée du samedi sera clôturée par un concert du Brass band Willebroek (BWW). Créé en 1979, il est un orchestre universitaire de trente-cinq jeunes musiciens enthousiastes, conduits sous la baguette de son chef d’orchestre, Frans Violet. Le BBW détient plus de vingt et un titres belges. Il a remporté le premier prix du championnat européen de brass band en 1993 à Plymouth. En 2006 et 2007, il est à nouveau champion d’Europe et en 2017, il devient champion du monde lors du World. Un bon moment assuré.

Programme
Samedi 23 février
- de 13h20 à 15h50 : division 3, Hinemoa, de Gareth Wood. Les Coniques Brass band, Ch’ti brass, Brass band Lyon Junior et Brass band Musicalis Algrange.
- de 16h30 à 17h00 : division 2, Toccata Festival, de Jan Van Der Roost. Brass Band de l’Oise.
- de 17h10 à 18h20 : division 1, Lions of legends, de Thierry Deleruyelle. Brass Band du Hainaut, Orchestre de cuivres d’Amiens.
- à 20h30 : concert du Brass band Willebroek (BWW)
Dimanche 24 février
- de 10h à 11h20 : division excellence, A london ouverture, de Philip Sparke. Brass band du Conservatoire à rayonnement régional de Douai, Strasbourg Brass band, Brassage musique
- de 12h à 13h20 : Division Honneur, St. Magnus, de Kenneth Downie. Paris Brass band, Hauts-de-France Brass band, Brass band de Lyon.
- de 15h à 16h20 : division excellence, œuvre libre
- de 17h à 18h20 : division honneur, œuvre libre
- à 20h : proclamation des résultats

Tarifs
Championnat un jour : 15 € ; championnat deux jours : 25 € ; concert : 30 €

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde