Aller au contenu principal

Chardons : la Sanef s'engage à faire le nécessaire

Les agriculteurs demandent que les chardons ne prolifèrent plus sur les abords des autoroutes.

L’an dernier, les chardons ont  proliféré sur les abords de l’A29.
L’an dernier, les chardons ont proliféré sur les abords de l’A29.
© AAP

L'été dernier les services de la Fdsea avaient reçu de nombreux appels d’exploitants qui se plaignaient de la prolifération des chardons sur les emprises des autoroutes. Les organisations agricoles ont rencontré dernièrement Emmanuel Payen, chef de centre de la Sanef, afin de discuter de ce problème. "La règlementation de la PAC nous oblige à entretenir nos champs sous peine de non versement des aides en cas de contrôle. Et l'on voit à côté des abords d'autoroute envahis par les chardons", a déploré Hubert Lebrun, président cantonal de Chaulnes. «Les conséquences peuvent être graves pour les producteurs de légumes qui sont soumis à un cahier des charges strict, la présence de ces adventices peut entraîner le refus de la récolte», a ajouté Philippe Blootacker, président cantonal de Corbie.
Emmanuel Payen a répondu que "la réglementation sur les phytos étant de plus en plus contraignante, certains produits ne sont plus homologués et qu'il est donc difficile de traiter sur l’ensemble du tracé à la même période. De plus le temps pluvieux n'a pas facilité la tâche».
Jean Pierre Pardoux et Gilles Grardel de la chambre d’agriculture ont rappelé que le chardon est une plante vivace avec un très fort pouvoir de dissémination, sa progression étant de 20% par an. La période idéale de traitement se situe en mai et juin lorsque la plante a une hauteur de 15 à 25 cm. La destruction doit en tout cas être impérativement terminée ou renouvelée avant la floraison.
Message rbien reçu par Emmanuel Payen. Après concertation avec ses supérieurs hiérarchiques il propose de démarrer les travaux à partir du 15 mai par fauche ou par traitement. S'il le faut une seconde fauche sera effectuée pour éviter la repousse en août. Ces travaux seront ajustés en fonction de la pousse des chardons et de la météo.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde