Aller au contenu principal

Réglementation
Chasse, neige et couvre-feu : la galère !

L'instauration d'un couvre-feu national à 18 heures, puis l'épisode neigeux du week-end compliquent la pratique de la chasse en cette fin de saison décidément bien particulière.

Neige et chasse
Y aller ou pas ? A quelle heure rentrer ?
© D.R.

Pour ceux qui ont prévu d'y passer la nuit, passe encore, mais pour ceux qui doivent rentrer à la maison après une journée de chasse, qui plus est lorsqu'on pratique loin de chez soi, les choses se corsent à partir de ce samedi 16 janvier... La raison ? L'instauration d'un couvre-feu à partir de 18 heures, contre 20 heures hier.

Si la pratique de certains modes de chasse a pu faire l'objet de dérogations pendant la période de confinement, cette fois, il n'en est pas question. L'objectif paraît évident : éviter les déplacements hors-région et lointains pour limiter la circulation du virus. 

Hier, vendredi 15 janvier, la fédération nationale des chasseurs a sollicité le ministère de la Transition écologique pour que la situation particulière des chasseurs soit prise en considération et que des dérogations soient accordées. Mais en l'état actuel de la situation et au moins jusqu'en début de semaine prochaine, ce sont bien les termes les termes du couvre-feu qui s'appliquent ; autrement dit une interdiction de sortir de chez soi comprise entre 18h et 6h.

Les exceptions à l'interdiction de chasse par temps de neige

Comme si cela ne suffisait pas pour un certain nombre de chasseurs, la neige qui tombe en ce moment même sur les Hauts-de-France vient elle aussi jouer les trouble-fête. En effet, le code de l’environnement interdit par principe la chasse en temps de neige, et ce dans un souci de protection du gibier rendu vulnérable par une plus grande facilité de capture.

Des exceptions sont toutefois permises pour autoriser la chasse de certaines espèces, sous conditions : chasse au gibier d’eau en zone de chasse maritime, sur les fleuves, rivières, canaux, réservoirs, nappes d’eau, lacs, étangs ainsi que dans les marais non asséchés, le tir à une distance maximale de trente mètres de la nappe d’eau étant seul autorisé ; mise en oeuvre du plan de chasse légal ; chasse du sanglier, du lapin, du renard, du pigeon ramier et du rat musqué ; conclusion d'une chasse à courre commencée hors temps de neige ; vénerie sous terre du renard et du blaireau ; dans les établissements professionnels de chasse à caractère commercial justifiant d’un numéro d’enregistrement.

Dans tous les autres cas, il est à noter que la notion de « temps de neige » est subjective et reste soumise à l'appréciation de l'agent verbalisateur et diffère en fonction des circonstances de temps et de lieux. En cas de doute, rappellent donc les fédérations, « abstenez-vous ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Chaque année, environ 10 % des fermes du département de la Somme font  l’objet d’un contrôle administratif, ce qui apparait relativement faible selon  l’administration départementale.
«Trop» de contrôles chez les agriculteurs ? La DDTM répond

Lors de la session de la Chambre départementale d’agriculture de la Somme du 19 mars dernier, l’administration départementale…

Présentation des Prim'holstein.
Les vaches Prim’holstein, les stars de la Foire agricole de Montdidier

Le lundi 1er avril avait lieu la traditionnelle Foire agricole de Montdidier, avec de nombreux exposants. Parmi les…

Gros rendement pour la campagne 2023-2024 de collecte des pneus

Au cours de l’hiver, pendant trente jours, 370 exploitations agricoles de la Somme ont participé à la collecte des pneus…

dégâts sanglier approche affût 1er avril
Le tir du sanglier ré-autorisé à partir du 1er avril

La préfecture de la Somme a décidé de prolonger la période de chasse du sanglier dans la Somme sous conditions en modifiant l’…

Quatre kilomètres de haies pour protéger un captage d’eau

En s’associant à un partenaire privé, Christophe Desmis, un agriculteur du Santerre, fait le pari de planter quatre kilomètres…

Le retard pris dans les semis inquiète la CGB comme l’Institut technique de la betterave (ITB) avec un risque «jaunisse»  fort cette année.
Des premiers semis de betteraves sous un ciel nuageux

C’est toujours dans l’attente d’un contingentement des volumes de sucre importé d’Ukraine et de l’autorisation de certaines…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde