Aller au contenu principal

Chasser les oies en février ? Yves Butel rappelle le chef de l'État à ses promesses

Le président de la fédération des chasseurs de la Somme et président de l'Union nationale des fédérations côtières de chasseurs demande à la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili d’autoriser la chasse des oies en février.

Oies
L’ouverture de la chasse aux oies en février est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron aux chasseurs de France jusqu'à présent non tenue selon Yves Butel.
© Pixabay

C’est un samarien qui s’adresse à une samarienne. Dans une lettre du 11 janvier dernier, le président des chasseurs de la Somme et président de l’Union nationale des fédérations départementales côtières des chasseurs, Yves Butel demande solennellement à la ministre de la transition écologique Barbara Pompili d’autoriser la chasse des oies grises en février.

Alors que la saison de chasse au gibier d’eau s’achèvera dans quelques jours, Yves Butel fait déjà le constat que celle-ci aura été « quasiment blanche » puisque « rabotée » à la fois par des périodes de confinement et l’influenza aviaire.

Dans sa lettre à la ministre de la Transition écologique, Yves Butel y souligne l’importance que revêt la chasse du gibier d’eau pour un certain nombre de chasseurs de son département : « Sur le littoral picard, et tout au long du fleuve Somme, l’activité de chasse au gibier d’eau prend souvent le pas sur la vie professionnelle et familiale », indique-t-il.

Mais surtout, il rappelle à la ministre de la Transition écologique, numéro 2 du gouvernement, que l’ouverture de la chasse aux oies en février est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron aux chasseurs de France. Or, constate M. Butel, celle-ci est « jusqu’à maintenant non tenue ». Enfin, assure le président des chasseurs de la Somme, il existerait aujourd’hui des « avancées scientifiques » suffisantes pour créer « un socle juridique sûr et durable ».

La ministre de la Transition écologique y sera-t-elle sensible au point de « lâcher » ces quelques semaines qui auraient alors un goût de « rattrapage » aux chasseurs ? Les paris sont ouverts…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde