Aller au contenu principal

Chasser les oies en février ? Yves Butel rappelle le chef de l'État à ses promesses

Le président de la fédération des chasseurs de la Somme et président de l'Union nationale des fédérations côtières de chasseurs demande à la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili d’autoriser la chasse des oies en février.

Oies
L’ouverture de la chasse aux oies en février est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron aux chasseurs de France jusqu'à présent non tenue selon Yves Butel.
© Pixabay

C’est un samarien qui s’adresse à une samarienne. Dans une lettre du 11 janvier dernier, le président des chasseurs de la Somme et président de l’Union nationale des fédérations départementales côtières des chasseurs, Yves Butel demande solennellement à la ministre de la transition écologique Barbara Pompili d’autoriser la chasse des oies grises en février.

Alors que la saison de chasse au gibier d’eau s’achèvera dans quelques jours, Yves Butel fait déjà le constat que celle-ci aura été « quasiment blanche » puisque « rabotée » à la fois par des périodes de confinement et l’influenza aviaire.

Dans sa lettre à la ministre de la Transition écologique, Yves Butel y souligne l’importance que revêt la chasse du gibier d’eau pour un certain nombre de chasseurs de son département : « Sur le littoral picard, et tout au long du fleuve Somme, l’activité de chasse au gibier d’eau prend souvent le pas sur la vie professionnelle et familiale », indique-t-il.

Mais surtout, il rappelle à la ministre de la Transition écologique, numéro 2 du gouvernement, que l’ouverture de la chasse aux oies en février est une promesse de campagne d’Emmanuel Macron aux chasseurs de France. Or, constate M. Butel, celle-ci est « jusqu’à maintenant non tenue ». Enfin, assure le président des chasseurs de la Somme, il existerait aujourd’hui des « avancées scientifiques » suffisantes pour créer « un socle juridique sûr et durable ».

La ministre de la Transition écologique y sera-t-elle sensible au point de « lâcher » ces quelques semaines qui auraient alors un goût de « rattrapage » aux chasseurs ? Les paris sont ouverts…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’annonce d'augmentation de prix en vue pour les betteraves (pour le moment ?) qui seront récoltées en 2023,…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde