Aller au contenu principal

Choisir le bon taureau pour réduire le taux de mortalité des veaux

Pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, la filière bovins allaitants travaille sur la réduction du taux de mortalité des veaux. Le choix du taureau est un des leviers. La coopérative Gènes Diffusion faisait le point sur le sujet pour les races charolaise et blonde d’Aquitaine le 16 novembre à Saint-Riquier.

Certains taureaux multiplient les bons index. C’est par exemple le cas du charolais Hiago, top en aptitude au vêlage, aptitudes bouchères et aptitude à l’allaitement.
Certains taureaux multiplient les bons index. C’est par exemple le cas du charolais Hiago, top en aptitude au vêlage, aptitudes bouchères et aptitude à l’allaitement.
© Gènes Diffusion

- 5 millions de tonnes équivalent CO2. C’est l’objectif de réduction des gaz à effet de serre que doit atteindre la filière bovins viande entre 2019 et 2030 dans le cadre de la planification écologique. «Le secteur bovin a presque déjà atteint la moitié de l’objectif fixé, sous l’effet notamment de la décapitalisation», rappelle Jean-Jacques Henguelle, directeur d’Interbev Hauts-de-France, lors d’une réunion qu’organisait Gènes Diffusion à Saint-Riquier le 16 novembre. Pour l’interprofession, le maintien du cheptel est cependant une priorité. Pour parcourir le reste du chemin, la feuille de route priorise les leviers techniques. «Nous misons surtout sur la réduction de la mortalité des veaux. Les élevages sont en moyenne à 10 %. L’objectif est de 6 %.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde