Aller au contenu principal

Cipan-SIE : report sous condition de la date d’implantation

Au regard des conditions climatiques rencontrées cet été, un report de la date de présence obligatoire des couverts déclarées en SIE au 21 septembre est autorisée, sous réserve de s’être signalé auprès de la DDTM.

Il est possible de reporter au 21 septembre le début de la période de présence obligatoire des cultures dérobées déclarées SIE.
© D. R

Mardi 7 septembre, l’administration, à la demande de la FDSEA et des JA de la Somme, a reconnu la situation actuelle (retard des travaux de récoltes, déchaumage, semis, etc.) comme situation de cas de force majeure. Ainsi, pour les exploitants agricoles qui en font la demande, il est possible de reporter au 21 septembre 2021 le début de la période de présence obligatoire des cultures dérobées déclarées SIE.

Dans ce cas, les cultures devront être implantées avant le mardi 21 septembre et devront rester en place jusqu’au 15 novembre 2021 inclus. Par conséquent, pour ceux qui ne feront pas la demande de dérogation, la période de présence obligatoire de couverts SIE reste celle fixée initialement dans l’arrêté national du 8 avril 2021, à savoir, pour la Somme, du lundi 6 septembre au dimanche 31 octobre inclus.

 

Comment bénéficier de cette dérogation ?

Pour bénéficier de la date de report d’implantation, la demande de dérogation à la date d’implantation des cultures dérobées SIE est à compléter et à renvoyer par courrier à la DDTM de la Somme (35 rue de la Vallée – 80000 Amiens) ou par courriel à l’adresse suivante : ddtm-surf@somme.gouv.fr 

Celle-ci est à renvoyer au plus tard le 20 septembre et, attention, ce report s’applique à l’ensemble des parcelles concernées par des couverts d’intercultures SIE de l’exploitation. Il n’est donc pas possible d’avoir deux dates distinctes pour une même exploitation.

 

Conséquences sur les paiements Pac

Par ailleurs, suite à ce report, le versement du paiement vert ne pouvant avoir lieu avant que l’ensemble des périodes de présence obligatoire soient closes, celui-ci interviendra, donc, qu’à l’issue de la période de présence obligatoire de huit semaines à compter du 21 septembre pour les exploitants du département.

Enfin, pour rappel, exceptionnellement, cette année, en raison de la crise de la Covid-19 et des mauvaises conditions météorologiques (notamment des inondations dans certaines régions), le premier versement Pac (qui débutera au 16 octobre), correspondra à 70 % des aides directes (contre 50 % l’année précédente).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Pour être juste, le prix d’un maïs sur pied s’établit en fonction du rendement  en grain, de la cotation sur le marché et de la culture qui sera implantée  par la suite.
Quel prix pour le maïs sur pied en 2021 ?
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde