Aller au contenu principal

Oléagineux
Colza, azote et insectes : quelques repères entrée hiver

Les conditions depuis août ont été plutôt favorables à la culture du colza dans les secteurs Nord et Est. Températures chaudes et pluies régulières ont permis de bonnes implantations et une dynamique de croissance soutenue jusqu’à présent. L’excès d’eau dans certains secteurs pourrait cependant devenir préjudiciable si ces conditions perduraient.

Dans l’ensemble, les colzas présentent de belles biomasses à l’entrée de l’hiver. Cela permettra de réduire la dose d’azote à apporter au printemps et de limiter l’impact des larves de grosses altises ou de charançons du bourgeon terminal en cas d’infestation sur la parcelle.

 

Importance de réaliser les pesées

Les pesées directes au champ ou les estimations par télédétection restent les moyens les plus sûrs pour estimer l’azote absorbé par les colzas à l’automne. Cette année, avec ces belles biomasses, les pertes de feuilles pourraient être importantes si l’hiver devenait rigoureux. Comme on le voit sur le graphique, la moyenne des biomasses réalisées dans le cadre des BSV et par Terres Inovia est comprise entre 1,5 à 1,9 kg/m² selon les régions, avec de fortes variabilités entre parcelles.

 

Gros colzas sur la gestion des larves de grosses altises

Avec un peuplement maîtrisé des colzas, les biomasses supérieures à 1,5  kg/m² indiquent très souvent des colzas pesant plus de 40 grammes par plante, état-clé recherché pour un colza robuste face aux dégâts de larves de grosses altises.

Comme on le voit sur le graphique, la proportion de parcelles avec des colzas présentant un poids supérieur à 40 grammes par plante, voire 60 grammes, est importante cette année sur toute la zone Nord et Est.

Couplé à des infestations larvaires des grosses altises globalement faibles à moyennes cette année, le risque de dégâts à la sortie de l’hiver devrait être relativement maîtrisé. Comme on le voit sur le graphique, la proportion des parcelles avec une infestation inférieure à deux larves par plante est majoritaire sur l’ensemble de la zone Nord et Est. Mais, certaines parcelles, présentant un risque agronomique (faible biomasse, faim d’azote) et une infestation importante, nécessitent cependant une protection insecticide.   

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde