Aller au contenu principal

Contrats environnementaux : la campagne 2013 démarre

Le point sur les dispositifs environnementaux MAE, PVE et PEA.

© AAP

L’Etat et les Agences de l’eau ont défini des zones prioritaires en faveur de la préservation de la qualité de l’eau, de la biodiversité, des zones humides et de la lutte contre l’érosion.
Ces zonages ouvrent droit à différents contrats environnementaux : les MAE (mesures agro-environnementales), le PVE (plan végétal environnement) et le PEA (programme eau et agriculture). L’accès à ces différents contrats est ouvert aux exploitations ayant leur siège ou une parcelle dans les communes zonées.

MAE : des mesures agro-environnementales à la parcelle
Ce dispositif permet de mettre en place de mesures agro-environnementales en faveur de la préservation de la qualité de l’eau, de la biodiversité, des zones humides et de la lutte contre l’érosion.
Tout exploitant agricole de moins de 67 ans peut en bénéficier à condition d’avoir des parcelles situées dans les territoires agréés (voir carte). Il s’agit d’un contrat fixe à la parcelle pour cinq ans. Exemples de mesures : réduction phyto 35 % hors herbicides et 30 % herbicides, remise en herbe, entretien de haies, mares ou fossés, gestion de la fertilisation sur prairie pâturée ou fauchée, conversion à l’agriculture biologique grandes cultures ou cultures légumières. Date limite de dépôt des dossiers : 15 mai 2013

PVE : des aides à l’investissement
Le plan végétal environnement finance des équipements à caractère environnemental tels que, par exemple, aire de lavage remplissage, biobac et déshuileur, herse étrille, bineuse, houe rotative, haie, fascine, équipements améliorateurs du pulvérisateur, guidage GPS…
Les exploitants de moins de 60 ans peuvent souscrire un PVE à condition d’avoir une parcelle et/ou son siège dans les zones d’actions prioritaires de l’Agence de l’Eau (Orque) ou de l’Etat (territoire MAEt). Ils s’engagent à conserver l’équipement pendant la durée du contrat (cinq ans). 35 à 75% d’aides selon les investissements et les financeurs. Date limite de dépôt des dossiers : 31 mai 2013.

PEA : des mesures d’aide à la culture
Le plan eau et agriculture) de l’Agence de l’eau Artois-Picardie propose des mesures d’aide à la culture permettant de mettre en oeuvre des techniques visant à réduire l’usage des produits phytosanitaires. Elles s’appuient sur les itinéraires de protection intégrée et concernent les cultures de blé, de la betterave, du maïs et des légumes. Les surfaces contractualisables peuvent tourner sur l’exploitation. Une mesure de «remise en herbe» est également disponible. Tout exploitant agricole ayant au moins une parcelle en zone à enjeu eau, définies par l’Agence de l’eau, peut bénéficier d’un PEA. Il s’engage pour cinq ans. Date de dépôt des dossiers : juin 2013.

Pour toute information sur les MAE, PVE et PEA : permanence téléphonique le matin au 03 22 33 64 53 (chambre d’agriculture).
Plus d’information sur les zonages et les aides sur www.somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde