Aller au contenu principal

Contre l'agribashing, la cellule Déméter 80 officiellement créée

Les parties prenantes de la cellule Déméter 80 s'engagent aujourd'hui à mener des actions conjointes pour prévenir les actes de malveillance envers le monde agricole.

© Ministère de l'Intérieur

Dans la mythologie grecque, Déméter est la déesse de la terre cultivée, de la terre fertile, de l'agriculture et des moissons. Dans le monde réel d'aujourd'hui, c'est le nom donné à une cellule mise en place sous l'autorité de la préfecture de la Somme pour lutter contre l'agribashing et les actes malveillants envers les agriculteurs.

« Dans un contexte de multiplication des actes d'incivilité et d'intimidation envers les professionnels de l'agribashing, Muriel Nguyen, préfète de la Somme, met en place l'observatoire de l'agribashing », précise un communiqué de la préfecture. Cette mise en place officielle a lieu ce jeudi 15 octobre, à Amiens. A cette occasion, une convention doit être signée entre les différents acteurs locaux.

Neuf acteurs mobilisés

Ces acteurs, qui sont-ils ? Autour de la table, ce matin, on devrait retrouver la préfecture de la Somme représentée par la préfète de la Somme, Muriel Nguyen, le procureur de la République, Alexandre de Bosschere, la FDSEA 80, les Jeunes Agriculteurs de la Somme, la Chambre départementale d’agriculture de la Somme, la MSA de Picardie, le groupement de gendarmerie départementale, Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Somme (SDIS80) ou encore l'association des maires de la Somme.

La création de cette cellule départementale est en réalité une déclinaison de la convention nationale signée le 13 décembre 2019 entre la ministère de l’Intérieur, la direction générale de la gendarmerie nationale, la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles et les Jeunes Agriculteurs visant à lutter contre les atteintes contre les exploitations agricoles.

Hostilité de certaines ONG

Dans le texte de la convention qui sera signé, chacune des parties prenantes a une mission bien définie. Tandis qu'il sera demandé aux uns de favoriser les échanges entre forces de l'ordre et monde agricole, d'autres sera chargés de répondre aux besoins de mise en sureté des exploitations agricoles. La promesse de la cellule Déméter est aussi de traquer et de neutraliser les auteurs de menaces envers le monde agricole, y compris lorsque celles-ci ont lieu « dans le cyberespace ».

On comprend mieux ainsi l'hostilité de certaines organisations à la mise en place de cet outil, à l'image des associations L214 – elle a saisi la justice contre la mise en place de la cellule nationale Déméter en juillet 2020 –, Pollinis, Générations Futures ou encore le réseau des magasins Biocoop.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde