Aller au contenu principal

Contre les néonicotinoïdes, des activistes appellent à gaspiller du sucre en magasins

Le collectif « La Ronce » appelle à la détérioration de paquets de sucre et d'autres produits sucrés dans les grandes surfaces pour contester la réautorisation temporaire des néonicotinoïdes pour la culture de la betterave.

© La Ronce

La ré-autorisation temporaire des néonicotinoïdes pour la culture de la betterave par l'Assemblée nationale n'a pas fini de faire couler de l'encre. Dans certains cas, elle donne même l'occasion à certains de faire preuve d'une grande imagination, même si la méthode pour exprimer leur désaccord est plus que contestable. Depuis ce matin, mercredi 14 octobre, un collectif baptisé « La Ronce » appelle en effet les citoyens à se rendre dans les rayons où l'on trouve le sucre dans les grandes surfaces pour y organiser des opérations de sabotage.

La méthode ? On la trouve (facilement) sur le net où des vidéos montrent des sympathisants du collectif « La Ronce » enlever les bouchons fermant les bouteilles de soda, les opercules protégeant les paquets souples de sucre en poudre ou encore s'en prendre à des paquets de sucre en morceaux.

Des trophées exhibés sur le web

Le collectif « La Ronce », dont les membres agissent sous couvert d'anonymat, entendent ainsi s'en prendre à ceux qu'ils appellent les « lobbies du sucre ». « Si les sucres de betteraves sont détruits systématiquement, il faudrait être fou pour en remettre en rayon. Oups, nos amis sucrés perdront leur chiffre d'affaires (sic). Ils auront hâte d'abandonner les néonicotinoïdes ». Simpliste. Les trois grands groupes sucriers implantés en France - Cristal Union, Tereos, Saint Louis Sucre - et leurs marques sont pris pour cible. Sur les réseaux sociaux, les participants à ces opérations sont invités à exhiber leurs « trophées ».

Gaspillage organisé

Revendiquant le fait d'être « anonymes, autonomes, intraçables » et donc « inattaquables », les membres de La Ronce jouent allégrement du buzz que créent leurs opérations. Récemment, c'est ce même groupuscule qui menaçait de dégonfler les pneus de véhicules SUV jugés « polluants ».

« Nous ne porterons jamais atteinte à l'intégrité physique des personnes, mais les biens matériels, eux, n'ont pas de sentiments. Nous refusons d'appeler leur dégradation du gaspillage, quand on sait la dégradation que leur production ou leur utilisation provoque sur le vivant », prévient « La Ronce », dans un communiqué.

Si ouvrir des paquets de sucre pour qu'ils finissent par être jetés parce qu'invendables en l'état n'est pas du gaspillage, on se demande bien ce que cela peut être... Alors, s'agit-il d'activistes ou simplement d'abrutis ?

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde