Aller au contenu principal

Cristal Union envisage de fermer deux sucreries

Cristal Union envisage la fermeture de deux sucreries et une réduction de l’activité de conditionnement sur un autre site, a-t-il indiqué le 18 avril. «Le conseil d'administration de Cristal Union a décidé de mettre à l'étude le projet de fermeture des sites de Bourdon (Puy-de-Dôme) et de Toury (Eure-et-Loir), ainsi que le projet d'arrêt partiel de l'activité de conditionnement du site d'Erstein (Bas-Rhin)», selon un communiqué. Le groupe coopératif, qui présente «des résultats négatifs pour l’exercice clos le 31 janvier 2019», se dit à la recherche de repreneurs et de solutions alternatives à la fermeture des deux sucreries. L'usine de Bourdon «est un site très isolé», a expliqué à l’AFP Alain Commissaire, le DG, et si la décision de fermer est finalement prise à l'issue de l'étude, «on ne peut pas imaginer continuer à produire des betteraves et les véhiculer à quelques centaines de kilomètres». Les agriculteurs coopérateurs du Massif central «arrêteront de cultiver de la betterave». La situation de Toury est différente. Le site est à proximité de deux autres usines du sud de Paris, trente ou quarante kilomètres, «donc il n'y a pas vraiment de sujet» concernant l'emploi ou la production des coopérateurs, a-t-il assuré.

Ne laisser «aucun agriculteur sur le bord de la route» (CGB)

La CGB (betteraviers) a appelé le 18 avril Cristal Union à ne laisser «aucun agriculteur sur le bord de la route», juste après l’annonce par le groupe d’une possible fermeture de deux sucreries. «Cristal Union en tant que coopérative a le devoir d’accompagner ses agriculteurs pour leur permettre de poursuivre la betterave dans les meilleurs conditions», déclare le président Franck Sander, cité dans un communiqué. Et la CGB de souligner que la sucrerie de Toury (Eure-et-Loir), d’une capacité de production de plus de 150 000 t, détient le « record français en termes de rendements (116 tonnes de betteraves à 16°/ha)» sur les 10 000 ha cultivés par 630 agriculteurs. Concernant le site de Bourdon (Puy-de-Dôme) d’une capacité de production de 70 000 t de sucre avec 423 planteurs, le syndicat refuse la «disparition de la betterave» du bassin de la Limagne. Régis Chaucheprat, président de la CGB Limagnes, appelle dans le communiqué à s’«organiser localement pour construire un nouveau projet betteravier».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde