Aller au contenu principal

Cristal Union envisage de fermer deux sucreries

Cristal Union envisage la fermeture de deux sucreries et une réduction de l’activité de conditionnement sur un autre site, a-t-il indiqué le 18 avril. «Le conseil d'administration de Cristal Union a décidé de mettre à l'étude le projet de fermeture des sites de Bourdon (Puy-de-Dôme) et de Toury (Eure-et-Loir), ainsi que le projet d'arrêt partiel de l'activité de conditionnement du site d'Erstein (Bas-Rhin)», selon un communiqué. Le groupe coopératif, qui présente «des résultats négatifs pour l’exercice clos le 31 janvier 2019», se dit à la recherche de repreneurs et de solutions alternatives à la fermeture des deux sucreries. L'usine de Bourdon «est un site très isolé», a expliqué à l’AFP Alain Commissaire, le DG, et si la décision de fermer est finalement prise à l'issue de l'étude, «on ne peut pas imaginer continuer à produire des betteraves et les véhiculer à quelques centaines de kilomètres». Les agriculteurs coopérateurs du Massif central «arrêteront de cultiver de la betterave». La situation de Toury est différente. Le site est à proximité de deux autres usines du sud de Paris, trente ou quarante kilomètres, «donc il n'y a pas vraiment de sujet» concernant l'emploi ou la production des coopérateurs, a-t-il assuré.

Ne laisser «aucun agriculteur sur le bord de la route» (CGB)

La CGB (betteraviers) a appelé le 18 avril Cristal Union à ne laisser «aucun agriculteur sur le bord de la route», juste après l’annonce par le groupe d’une possible fermeture de deux sucreries. «Cristal Union en tant que coopérative a le devoir d’accompagner ses agriculteurs pour leur permettre de poursuivre la betterave dans les meilleurs conditions», déclare le président Franck Sander, cité dans un communiqué. Et la CGB de souligner que la sucrerie de Toury (Eure-et-Loir), d’une capacité de production de plus de 150 000 t, détient le « record français en termes de rendements (116 tonnes de betteraves à 16°/ha)» sur les 10 000 ha cultivés par 630 agriculteurs. Concernant le site de Bourdon (Puy-de-Dôme) d’une capacité de production de 70 000 t de sucre avec 423 planteurs, le syndicat refuse la «disparition de la betterave» du bassin de la Limagne. Régis Chaucheprat, président de la CGB Limagnes, appelle dans le communiqué à s’«organiser localement pour construire un nouveau projet betteravier».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Produire des pulpes de betteraves en abaissant la facture énergétique,  c’est le défi dans lequel s’est lancé le groupe coopératif Cristal Union.
Sainte-Émilie lauréate d’un prix pour la décarbonation
La sucrerie Sainte-Émilie du groupe coopératif Cristal Union figure parmi les 16 lauréats du plan de relance gouvernemental en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde