Aller au contenu principal

Cultiver des légumineuses, risque ou opportunité ?

Qu’ils aient ou non une expérience de la culture de légumineuses, les agriculteurs des Hauts-de-France sont invités à répondreà une enquête d’Agrotransfert sur ces plantes. 

Les cultures de légumineuses permettent-elles d’associer rentabilité, efficacité et environnement ? Exploitant(e)s agricoles, disposez-vous de toutes les clés pour pérenniser les cultures de légumineuses au sein de vos systèmes ? Pour mieux connaître le raisonnement des agriculteurs des Hauts-de-France pour introduire ou développer des cultures de légumineuses, et les marges de manœuvre dont le secteur agricole dispose, pour atteindre les objectifs de production en protéines végétales fixés par la Région, Agrotransfert organise une consultation en ligne. «Les résultats de l’enquête seront essentiels pour préparer la mise en œuvre d’actions de relocalisation et de développement de filières légumineuses en région, créatrices de valeur ajoutée pour les acteurs de l’amont et de l’aval», explique l’institut de recherche régional. 

Répondre en moins de dix minutes
Bien qu’il s’agisse d’une «pre-mière» enquête selon Agrotransfert, l’analyse de ses résultats devrait d’ici quelques semaines livrer déjà quelques enseignements riches. Classiquement, la première partie du questionnaire vise à mieux connaître le répondant : situation géographique selon sa région agricole, SAU, surface en herbe, engagement dans des démarches environnementales de production, types de productions au sens large ou encore expérience dans la production de légumineuses. La seconde partie de l’enquête permet véritablement d’entrer dans le vif du sujet puisqu’elle interroge les agriculteurs sur leurs motivations à intégrer des légumineuses dans leur rotation, les freins, les intentions réelles et sérieuses à se lancer ou encore l’organisation des filières et la perception du marché à dix ans. La dernière partie de l’enquête est consacrée à la prise de rendez-vous – en cas d’intérêt manifeste pour les légumineuses, cela va sans dire –, ainsi qu’à la restitution des résultats. Pour Agrotransfert, celle-ci devrait avoir lieu à partir de «mi-mai».
Il faut rappeler que cette enquête s’intéresse aux légumes secs (lentille, pois-chiche, haricots…), aux légumineuses fourragères (luzerne, trèfle…) et aux (oléo)protéagineux (pois, féveroles, soja…). Les légumes de pleins champs récoltés en frais, de type haricots verts, petits pois etc., ne seront pas pris en compte. Le questionnaire est accessible jusqu’au 14 mai 2021 depuis la page Facebook ou le compte Twitter d’Agrotransfert. 

Un nouveau guide pour la culture de féverole bio

Terres Inovia, en collaboration avec l’Itab et les chambres d’agriculture, a mis à jour son guide de culture sur la féverole bio d’hiver et de printemps. Soutenue par le Plan protéines, la féverole bio est une culture clef pour répondre au besoin de diversification des cultures et renforcer la souveraineté en protéines végétales de la France. Troisième protéagineux bio cultivé en France avec 10 440 hectares en 2019, la féverole bio est cultivée à 94 % en culture d’hiver et à 56 % en association, le plus souvent avec une céréale à paille. Outil précieux pour les agriculteurs et les techniciens, ce guide diffuse les conseils et l’expertise de Terres Inovia pour apporter un éclairage technique aux agriculteurs biologiques.
Divisé en neuf chapitres thématiques, ce guide permet de tout savoir sur les facteurs clés de la réussite de la féverole : variétés les plus adaptées, implantation, fertilisation, récolte et conservation. Parmi les mises à jour 2021, le guide fait le point sur la conduite en association, la densité de semis et les moyens de lutte contre les maladies (en particulier les viroses), et les ravageurs (en particulier les pucerons), qui touchent la légumineuse. L’objectif de cet outil clé : guider le producteur dans les différents stades de sa campagne afin d’optimiser sa récolte. Le guide de culture féverole bio 2021 est téléchargeable gratuitement dans son intégralité par toute personne ayant créé son compte personnel sur le site web de Terres Inovia : https://www.terresinovia.fr/p/guide-feverole-bio Il peut également être commandé en ligne. Le guide est gratuit ; seule une participation aux frais de port est demandée.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les planteurs peuvent espérer approcher un rendement de 90 t/ha à 16° et une rémunération de 30 €/t pulpes comprises. 
La campagne betteravière démarre sous de bons auspices
De bons rendements et des prix supérieurs aux dernières années : voilà ce qu’espère la filière betteraves pour cette nouvelle…
Barbara Pompili
Barbara Pompili lorgne sur l'agriculture ? Son cabinet réfute
Avec Nicolas Hulot, l'un de ses prédécesseurs au ministère de la Transition écologique, la samarienne n'est pas contre l'idée de…
Des betteraviers pas pressés de récolter
La Confédération générale des betteraviers (CGB) demande aux entreprises de transformation de retarder autant que possible les…
La ministre de la Transformation et de la Fonction publiques (à gauche) a fait étape la semaine dernière dans la Somme à la rencontre des élus locaux pour s’assurer de la bonne mise en place du plan de relance.
Touquet Savour offre un nouvel écrin écoresponsable à ses pépites
L’entreprise de négoce de pommes de terre installée à Essertaux (80) vient de lancer la commercialisation d’un nouveau packaging…
Plaine en fête, un événement de rentrée contre la morosité
Après une année blanche, l’événement Plaine en fête organisé par les Jeunes agriculteurs de la Somme fait son grand retour le…
Pour être juste, le prix d’un maïs sur pied s’établit en fonction du rendement  en grain, de la cotation sur le marché et de la culture qui sera implantée  par la suite.
Quel prix pour le maïs sur pied en 2021 ?
L’achat et la vente de maïs sur pied sont une pratique courante dans le département. Pour calculer le juste prix, deux méthodes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde