Aller au contenu principal

Danel : plus de cent ans au service des agriculteurs

A Beauval, un constructeur de bennes et de matériels roulants.

© AAP

C’est à Beauval, tout près de Doullens, que se situe l’entreprise Danel. Elle y fut fondée en 1909 par Ernest Danel. Il était charron et forgeron et construisait des charrettes et des brouettes. Marcel Danel succéda à son père dans les années 50. Il lança alors la construction de matériels sur des châssis métalliques qui supportait les parois de bois. En 1965, la construction passa au tout métallique.
En 1975, le beau-fils de Marcel Danel, Mr Picot, lui succéda à la tête de l'entreprise , mais Marcel restera à ses côtés jusqu’en 2002. Faute de successeur et pour ne pas que cette entreprise familiale disparaisse, le constructeur de benne agricole Dangreville reprit alors les établissements Danel.
Les deux entreprises gardent néanmoins leur identité et leurs savoir-faire propres. Danel reste ainsi proche de ses clients. En 2004, Pascal Budin arrive en tant que responsable du site de Beauval, succédant à Mr Picot à son départ en retraite. Fils d’agriculteur, diplômé en machinisme agricole et fort d’une expérience réussie dans ce domaine, il réalise entre autre la conception des matériels, assure le suivi commercial et gère les neuf salariés de l’entreprise. Ces derniers sont issus des alentours, ce qui les caractérise c'est leur motivations. «Il faut donner sa chance à tout le monde, il ne suffit pas d’avoir le diplôme, il faut aussi en vouloir», commente Pascal Budin.

Le côté unique du produit
Aujourd’hui, l’entreprise, produit en moyenne 35 matériels roulants par an. Ce sont des bennes, plateaux, bétaillères, porte-engins, auges roulantes, herses d’hippodromes, etc. Tous ces matériels sont vendus en Picardie, mais aussi dans toute la France. On peut même trouver une benne Danel au Gabon, issue d'une commande spéciale pour évacuer du sable souillé par le pétrole.
La fabrication représente la moitié de l’activité, l’entreprise effectue également des réparations ou des modifications d’outils.
Pour la construction de ses matériels roulants, Danel achète le métal sous forme de plaques et de poutrelles en France ou en Belgique. Celles-ci sont ensuite découpées et assemblées dans ses locaux. Pour des raisons d’homologation, le système de roulage est acheté dans une usine du Pas de Calais. Le choix des roues est laissé au client. Dernière étape de la construction, le montage de la caisse et du système hydraulique. Chaque modèle est homologué par la Drire.
Ce qui caractérise l’entreprise Danel, c’est le côté unique du produit. En effet, chaque modèle est adapté au souhait du client. «Aujourd’hui, la marque reste avec un esprit familial, explique Pascal Budin. Notre force, c'est la proximité du client et le service après-vente».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde