Aller au contenu principal

De belles prairies à faire connaître

En Moyenne Vallée de la Somme, les inscriptions pour le Concours des pratiques Agro-Ecologiques Prairies & Parcours sont ouvertes jusqu'au 20 mai.

© Chambre d'agriculture de la Somme

Vous êtes éleveur en Moyenne Vallée de la Somme et vous souhaitez mettre en avant vos prairies ? Il existe pour cela un concours prestigieux qui récompense chaque année les pratiques agro-écologiques sur prairies et parcours.

Organisé par la Chambre d'agriculture de la Somme, il est parrainé par le ministère de l'Agriculture et le Concours général agricole. Pour y participer, il suffit de présenter une ou plusieurs parcelles de prairies non semées et riches en biodiversité qui sont pâturées et/ou fauchées pour nourrir le bétail.

Une mise en valeur des prairies

La biodiversité dans les prairies contribue à fournir une alimentation de qualité aux troupeaux et améliore ainsi les propriétés gustatives des produits (viande, fromage, miel…). Dans les prairies cette biodiversité est maintenue grâce aux éleveurs. L’objectif et de récompenser les éleveurs qui recherchent un équilibre entre la productivité de leur pairie et l’écologie. Participer au concours permet de répondre à différents objectifs, rappelle-t-on à la Chambre d'agriculture : « Il s'agit de faire connaitre vos pratiques respectueuses de l’environnement, d'échanger avec des experts lors de la visite de vos prairies ou même de les redécouvrir lors de leurs visites avec les experts qui viendront recenser la flore présente », explique ainsi Marion Bellery.

D'une autre manière, ce concours est l'occasion de communiquer avec les habitants, les élus du territoire. Car, en effet, le concours des pratiques agro-écologiques est aussi un moyen de souligner l’importance capitale de vos prairies pour la biodiversité, le paysage, l’apiculture…

Le calendrier du concours

Les prairies seront visitées en début juin 2020 par un jury composé d’un écologue, un apiculteur, un agronome ainsi que d’un éleveur qui présidera le jury. Le gagnant de la Moyenne Vallée de la Somme recevra le Prix d’Equilibre Agro-Ecologique et participera au concours à l'échelle nationale avec remise des prix lors du prochain Salon de l’Agriculture à Paris. Pour s'inscrire, contactez Marion Bellery au 06 86 57 05 89 ou par mail à l’adresse m.bellery@somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde