Aller au contenu principal

De belles prairies à faire connaître

En Moyenne Vallée de la Somme, les inscriptions pour le Concours des pratiques Agro-Ecologiques Prairies & Parcours sont ouvertes jusqu'au 20 mai.

© Chambre d'agriculture de la Somme

Vous êtes éleveur en Moyenne Vallée de la Somme et vous souhaitez mettre en avant vos prairies ? Il existe pour cela un concours prestigieux qui récompense chaque année les pratiques agro-écologiques sur prairies et parcours.

Organisé par la Chambre d'agriculture de la Somme, il est parrainé par le ministère de l'Agriculture et le Concours général agricole. Pour y participer, il suffit de présenter une ou plusieurs parcelles de prairies non semées et riches en biodiversité qui sont pâturées et/ou fauchées pour nourrir le bétail.

Une mise en valeur des prairies

La biodiversité dans les prairies contribue à fournir une alimentation de qualité aux troupeaux et améliore ainsi les propriétés gustatives des produits (viande, fromage, miel…). Dans les prairies cette biodiversité est maintenue grâce aux éleveurs. L’objectif et de récompenser les éleveurs qui recherchent un équilibre entre la productivité de leur pairie et l’écologie. Participer au concours permet de répondre à différents objectifs, rappelle-t-on à la Chambre d'agriculture : « Il s'agit de faire connaitre vos pratiques respectueuses de l’environnement, d'échanger avec des experts lors de la visite de vos prairies ou même de les redécouvrir lors de leurs visites avec les experts qui viendront recenser la flore présente », explique ainsi Marion Bellery.

D'une autre manière, ce concours est l'occasion de communiquer avec les habitants, les élus du territoire. Car, en effet, le concours des pratiques agro-écologiques est aussi un moyen de souligner l’importance capitale de vos prairies pour la biodiversité, le paysage, l’apiculture…

Le calendrier du concours

Les prairies seront visitées en début juin 2020 par un jury composé d’un écologue, un apiculteur, un agronome ainsi que d’un éleveur qui présidera le jury. Le gagnant de la Moyenne Vallée de la Somme recevra le Prix d’Equilibre Agro-Ecologique et participera au concours à l'échelle nationale avec remise des prix lors du prochain Salon de l’Agriculture à Paris. Pour s'inscrire, contactez Marion Bellery au 06 86 57 05 89 ou par mail à l’adresse m.bellery@somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Produire des pulpes de betteraves en abaissant la facture énergétique,  c’est le défi dans lequel s’est lancé le groupe coopératif Cristal Union.
Sainte-Émilie lauréate d’un prix pour la décarbonation
La sucrerie Sainte-Émilie du groupe coopératif Cristal Union figure parmi les 16 lauréats du plan de relance gouvernemental en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde