Aller au contenu principal

Diversification
De l'or dans le yaourt de l'EARL Davergne

Pour sa première participation au concours des produits laitiers de la Foire aux fromages de La Capelle (02), l’EARL Davergne a décroché une médaille d’or pour son yaourt à la framboise.

«On ne s’y attendait pas…» Quelques semaines après une participation au concours des produits laitiers de la Foire aux fromages de La Capelle, Aurore Davergne avait encore du mal à réaliser ce qu’elle et son époux ont réalisé : décrocher une médaille d’or pour l’un des produits de leur fabrication. Le produit en question est un yaourt bicouches à la framboise. Par «bicouches», il faut imaginer une superposition entre une couche de préparation à la framboise (14 %) - au fond - sur lequel s’ajoute un lit de yaourt nature au lait de vache. L’EARL Davergne, dont c’était la première participation, avait inscrit son yaourt dans la catégorie «yaourt aux fruits».

Moyen de se diversifier

Pour Aurélie Davergne, si la surprise de décrocher une récompense au concours de la Foire de La Capelle est si importante, «c’est parce que nous n’avons commencé la transformation que depuis mars 2023». Installée sur une ferme de taille modeste - quarante hectares dans le Vimeu -, avec des perspectives d’agrandissement limitées et un contexte laitier fluctuant, «il a fallu réfléchir à une diversification», explique Mme Davergne dont l’exploitation produisait déjà de la viande bovine. Dès la première semaine de fabrication, les commandes ont été au rendez-vous : «On a fait 1 000 yaourts…» De bon augure pour la suite, et l’occasion de fidéliser une clientèle. En prenant la décision d’inscrire plusieurs de ses produits au concours de La Capelle - yaourt nature, yaourt à la vanille et fromage blanc -, elle voulait avant tout «se situer (…) Derrière nous, il y a des fermes qui ont un certain savoir-faire. Pour nous, c’est donc une belle récompense pour notre investissement et le temps passé». Chaque mercredi, la famille Davergne s’affaire à transformer du lait issu de son troupeau - une soixante de vaches laitières - dans un laboratoire aménagé pour l’occasion et en partie grâce à des fonds Feader.

1 500 yaourts fabriqués par semaine

Au sein de l’EARL Davergne, les rôles sont bien répartis, de sorte que chacun sait ce qu’il a à faire. Quand Benoît, son époux, s’occupe de la transformation, Aurore gère la partie commercialisation et logistique. Le conditionnement des yaourts s’effectue grâce au coup de main des parents de la jeune femme. Car de la dextérité, il en faut pour que le rendu soit au rendez-vous sur chaque pot de 125 grammes. Les produits de la ferme Davergne sont vendus pour moitié en direct, depuis l’exploitation, l’autre moitié étant écoulée auprès de fromageries, de magasins de grande distribution et de comités d’entreprises. Chaque semaine, environ 1 500 yaourts sont fabriqués. Pour déguster le yaourt victorieux, deux écoles s’affrontent. Quand certains aiment manger les couches l’une après l’autre, d’autres préféreront les mélanger… ce que fait Benoît et qui ne manque de susciter le débat au sein de la famille Davergne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde