Aller au contenu principal

Inondations
Denormandie dans l'Aisne pour constater les dégâts

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, est attendu en fin de journée ce 20 juillet dans l'Aisne pour prendre la mesure des dégâts sur les cultures causées par des inondations ces derniers jours.

Alors que la Belgique toute proche continue de panser ses plaies suite aux inondations de la semaine – ce mardi 20 juillet a été déclaré journée de deuil national -, en France, plusieurs départements ont également été touchés. Parmi eux, le sud du Nord, les Ardennes, la Marne, la Haute-Marne ou encore l’Aisne. Partout, des niveaux d’eau jamais atteints et des parcelles encore inaccessibles alors que la moisson débute et que le risque de voir certaines parcelles être totalement endommagées est conséquent.

Alerté par la profession agricole, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie est attendu en fin de journée, à Mayot, entre Laon et Saint-Quentin, a-t-on appris de son cabinet. Au cours de ce déplacement qui durera un peu moins de deux heures, une visite d’exploitation ainsi qu’une séquence d’échange avec des agriculteurs et des élus est prévue.

Ce matin, c’est le préfet de l’Aisne qui était invité par l’Union des syndicats agricoles de l’Aisne (USAA) à venir prendre la mesure de la situation. Depuis plusieurs jours, la profession agricole axonaise interpelle les pouvoirs publics sur les conséquences de ces inondations. Une cellule de crise départementale réunie en début de semaine estime à 50 000 hectares les surfaces touchées dans l’Aisne pour un montant dépassant les 100 millions d’euros de dégâts. Chambre d’agriculture, USAA et JA demandent ainsi à l’État d’engager la procédure de calamités agricoles et de reconnaître un caractère de « force majeure » compte tenu de l’ampleur des dégâts à cette période de l’année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

hôtel à cochons
En Chine, une méga-ferme de 600 000 porcs en construction
Cet « hôtel à cochons » devrait permettre de produire environ 54 000 tonnes de porcs par an.
Les machines Massey Ferguson seront disponibles dans de nouvelles bases des Établissements Forestier-Leblond  et Artois Motoculture à l’Est de la Somme, ainsi que dans l’Aisne et dans l’Oise.
De nouveaux concessionnaires Massey-Ferguson à l’Est de la Somme
Les Établissements Forestier-Leblond et Artois Motoculture, distributeurs Massey-Ferguson, installés respectivement en Seine-…
Le lin attend la pluie pour rouir
Débutés le 20 juin, les arrachages de lin sont désormais terminés. Mais le temps sec ne fait pas avancer le rouissage. À la…
114 ha partis en fumée dans la Somme
Avec 41°C atteints ce 19 juillet, plusieurs feux de chaume et de récolte se sont déclarés dans la Somme. A 19h, 114 ha avaient…
Quand le respect de la réglementation sur les couverts se heurte au bon sens
La sécheresse qui touche depuis plusieurs semaines le département de la Somme ne favorise pas l’implantation des couverts…
pois de conserve
L'obligation de semer des Cipan partiellement levée
La préfecture de la Somme a levé, ce vendredi 12 août 2022, l’obligation d’implanter un couvert végétal après une culture de pois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde