Aller au contenu principal

Inondations
Denormandie dans l'Aisne pour constater les dégâts

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, est attendu en fin de journée ce 20 juillet dans l'Aisne pour prendre la mesure des dégâts sur les cultures causées par des inondations ces derniers jours.

Alors que la Belgique toute proche continue de panser ses plaies suite aux inondations de la semaine – ce mardi 20 juillet a été déclaré journée de deuil national -, en France, plusieurs départements ont également été touchés. Parmi eux, le sud du Nord, les Ardennes, la Marne, la Haute-Marne ou encore l’Aisne. Partout, des niveaux d’eau jamais atteints et des parcelles encore inaccessibles alors que la moisson débute et que le risque de voir certaines parcelles être totalement endommagées est conséquent.

Alerté par la profession agricole, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie est attendu en fin de journée, à Mayot, entre Laon et Saint-Quentin, a-t-on appris de son cabinet. Au cours de ce déplacement qui durera un peu moins de deux heures, une visite d’exploitation ainsi qu’une séquence d’échange avec des agriculteurs et des élus est prévue.

Ce matin, c’est le préfet de l’Aisne qui était invité par l’Union des syndicats agricoles de l’Aisne (USAA) à venir prendre la mesure de la situation. Depuis plusieurs jours, la profession agricole axonaise interpelle les pouvoirs publics sur les conséquences de ces inondations. Une cellule de crise départementale réunie en début de semaine estime à 50 000 hectares les surfaces touchées dans l’Aisne pour un montant dépassant les 100 millions d’euros de dégâts. Chambre d’agriculture, USAA et JA demandent ainsi à l’État d’engager la procédure de calamités agricoles et de reconnaître un caractère de « force majeure » compte tenu de l’ampleur des dégâts à cette période de l’année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde