Aller au contenu principal

Betteraves
Des arrachages de betteraves précoces pour prévenir la crise du gaz ?

La coopérative Tereos veut concentrer la transformation des betteraves sur le début de campagne pour éviter l’explosion du prix du gaz, voire un rationnement en raison de la guerre entre l’Ukraine et la Russie.

betteraves arrachages
© Pixabay

Selon Jérôme Hary, producteur dans le Nord et président de la commission « betteraves » de Tereos, « il ne s’agit pas de noircir le tableau plus qu’il ne faut », mais cela ressemble bien à une mise en ordre de bataille. Alors que des tensions sur le marché du gaz en Europe pourraient intervenir au cours de l’hiver prochain en raison du conflit russo-Ukrainien, le groupe coopératif Tereos se prépare au pire.

Pour éviter d’avoir à subir une augmentation vertigineuse du prix du gaz, ou d’être contraint à limiter la consommation de ses usines pendant la campagne betteravière, Tereos envisage un démarrage de campagne anticipé. Le principe ? « Réaliser en septembre une partie de production initialement prévue en janvier, et réduire ainsi notre exposition au risque de rationnement en gaz », expliquent Jérôme Hary et Jean-Jacques Mennesson, président du conseil coopératif de Tereos dans un courrier adressé aux coopérateurs, mi-août.

Ce type de mesure ne peut toutefois se mettre en place qu’à condition qu’il y ait des planteurs volontaires – moyennant une indemnité exceptionnelle d’arrachage très précoce, une garantie le prix d’achat des pulpes et le volume restitué -, d’où une enquête en ligne, à laquelle chaque coopérateur pouvait répondre jusqu’au 22 août. Fonction des retours enregistrés par la coopérative, un nouveau planning de campagne pourrait alors être mis en place.

Eviter l'envolée des prix et le rationnement

« Comme vous le savez, rapportent Jérôme Hary et Jean-Jacques Mennesson, la consommation annuelle de gaz est incompressible pour une sucrerie. La consommation instantanée peut-être réduite uniquement en diminuant le tonnage de betteraves travaillé chaque jour, ce qui a pour effet mécanique d’allonger la durée de campagne, ce que nous ne voulons pas ».

Augmenter la durée de campagne dans le contexte géopolitique actuel, c’est en effet prendre le risque d’être exposé plus longtemps à l’envolée des prix de l’énergie, voire d’être confronté à un rationnement. Selon Tereos, « même si les entreprises ont anticipé leurs achats pour couvrir leurs besoins », cela pourrait ne pas être suffisant, d’autant que toujours selon le groupe coopératif, « les services de l’État sont chargés d’élaborer un plan de rationnement visant à réduire les consommations de gaz par les industriels à compter de l’automne 2022 (…) dont les modalités ne seront pas connues avant plusieurs semaines ».

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde