Aller au contenu principal

Mobilisation
Des bouchons à prévoir aux entrées d'Amiens

La FDSEA et les JA de la Somme prévoient de rendre difficile les accès à plusieurs grandes surfaces alimentaires et administrations, ce mardi 22 février, en matinée. La raison de leur mobilisation ? Trop de contraintes et pas assez de revenu.

Le mouvement est régional, mais ce sont bien d’abord les deux capitales de la région Hauts-de-France – Lille et Amiens – qui seront impactées demain, mardi 22 février, par un appel à mobilisation de la profession agricole.

Dans la Somme, à l’appel de la FDSEA et des JA, des agriculteurs ont prévu de se rassembler en plusieurs lieux avant de rejoindre Amiens où ils bloqueront symboliquement les accès de plusieurs administrations et d’enseignes de la grande distribution.

S’ils ont décidé de s’en prendre aux administrations, c’est d’abord, expliquent les organisations agricoles, « parce que les contraintes administratives et réglementaires se multiplient ». Parmi les exemples, elles citent les zones de non-traitement (ZNT) « inadaptées et complexifiées », une nouvelle PAC « avec le retour de la jachère qui pénalise notre productivité », mais aussi « une hausse des charges sans précédents ». Entre augmentation du prix de l’engrais liquide azoté, du tourteau de colza pour l’alimentation animale et des coûts énergétiques, les agriculteurs expliquent en avoir « ras le bol ».

manifestation
© FDSEA80

L’exaspération et la colère seraient moins fortes si le prix des produits agricoles suivait… Or, constatent la FDSEA et les JA, « ce n’est pas le cas ». « Face à ces charges et contraintes, les prix de nos produits ne suivent pas et sont en baisse dans certaines filières. Malgré des avancées, la loi EGALim n’est tout simplement pas respectée ! Les distributeurs ne prennent pas en compte les hausses de nos coûts de production et ceux des transformateurs », dénoncent les organisations syndicales. Et ces dernières de regretter que « les agriculteurs sont toujours la variable d’ajustement ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde