Aller au contenu principal

Des bovins destinés à l'Iran bloqués par les sanctions américaines

Les jeunes bovins qui devaient s'envoler vers Téhéran (Iran) risquent de rester cloués au sol, à cause du rétablissement des sanctions américaines contre l'Iran, selon l’'AFP. Un projet qui représente « dix ou quinze millions d'euros », déclare Nathalie Goulet, sénatrice UDI de l'Orne. Impulsé notamment par l'élue normande, un contrat avait été signé en 2016. Après l'accord sur le nucléaire iranien, une chaîne d'abattoirs souhaitait acquérir des animaux français pour « remonter une filière bovine de qualité » au Moyen-Orient, explique-t-elle. A terme, l'’objectif est d’envoyer là-bas 10 000 à 20 000 animaux originaires de Normandie, essentiellement des charolais.

Les espoirs ont été douchés par le retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire, et les sanctions économiques américaines rétablies le 7 août. Celles-ci comprennent notamment des blocages sur les transactions financières et les importations de matières premières, pour les entreprises continuant à commercer avec l'Iran. Prises en étau, les banques françaises engagées dans le projet normand « refusent maintenant l'argent iranien », présenté sous forme de lettres de crédit. La coopérative Agrial s'est retirée du projet. La Compagniefrançaise d'ass urance pour le commerce extérieur, supposée couvrir les exportations, « ne pourra pas le faire », ajoute Nathalie Goulet, qui se « retrouve sans banque, et pratiquement sans partenaire technique ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde