Aller au contenu principal

Des élèves qui sortent du troupeau

Les Ovinpiades des jeunes bergers ont pour objectif de promouvoir le métier d’éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des établissements agricoles.

Simon Romankow et Océane Bouquet, du Legta de la Thiérache de Fontaine-les-Vervins, ont remporté la finale régionale des Hauts-de-France des Ovinpiades.
Simon Romankow et Océane Bouquet, du Legta de la Thiérache de Fontaine-les-Vervins, ont remporté la finale régionale des Hauts-de-France des Ovinpiades.
© AAP


Organisée sur la ferme ovine de Martial Loncke à Velennes, la 8e finale territoriale des Ovinpiades des jeunes bergers des Hauts-de-France a réuni trente-trois élèves, âgés de seize à vingt-quatre ans, issus de six établissements d’enseignement agricole : la MFR de Songeons (60), la MFR Beauregard de Clairfontaine (02), le CFA de Sains-du-Nord (59), le Legta de la Thiérache de Fontaine-les-Vervins (02), l’Institut de Genech (59) et le Legta de Crézency (02).
Ces candidats sélectionnés localement sont venus tenter de se qualifier pour la 12e finale nationale, qui se déroulera le samedi 25 fé­vrier 2017, au Salon international de l’agriculture, porte de Versailles, à Paris. Suite à cette compétition régionale, les deux candidats arrivés en tête du classement régional auront ainsi la chance d’espérer conquérir le titre national de Meil­leur jeune berger 2017, et représenteront avec fierté leur région, face aux trente-six autres candidats.
A l’issue d’une compétition très disputée, Simon Romankow et Océ­ane Bouquet, du Legta de la Thiérache de Fontaine-les-Vervins (02), ont été désignés Meilleurs jeunes bergers des Hauts-de-France.
Pour gagner, ils ont dû se soumettre à des épreuves alliant théorie et pratique : l’évaluation de l’état d’engraissement et poids d’agneaux de boucherie, le choix d’un bélier, le parage des onglons, le tri de brebis avec lecture de boucles électroniques, la manipulation et l’évaluation de l’état corporel, le quizz et la reconnaissance des races.

Porter haut une filière qui recrute
Depuis quelques années, la filière ovine cherche à susciter des vocations parmi les jeunes. Les Ovinpiades des jeunes bergers est l’un des symboles de cette volonté d’installer des nouveaux éleveurs de brebis en France.
Au cours des quinze prochaines années, 61 % des éleveurs de brebis allaitantes et 39 % des éleveurs de brebis laitières partiront à la retraite.
Pour assurer le renouvellement des générations, mais également le maintien de sa production, la filière ovine doit installer près de 10 000 éleveurs dans la prochaine décennie. Et les atouts de cette production ne manquent pas : une politique agricole commune favorable, un bon maintien des prix, une adaptabilité re­marquable des animaux offrant un large panel de con­duites d’élevage possibles, une demande en viande d’agneau supérieure à l’of­fre, des débouchés variés, des op­portunités dans les démarches qualité... De plus, les investissements nécessaires étant modérés, le re­tour sur investissement est rapide.

Plus qu’un concours, une découverte
Les Ovinpiades des jeunes bergers sont une invitation à découvrir le métier d’éleveur ovin de l’intérieur, à travers de gestes concrets et d’échanges avec des professionnels. Ces trois dernières années, le concours a permis à plus de 4 000 élèves de manipuler des brebis et de se projeter dans cette production qu’ils ne connaissent peu ou pas du tout, et en même temps d’en avoir une image plus positive.
Outre la technicité et la modernité de cet élevage, ils découvrent aussi son potentiel : organisation du travail, équipement, aide à l’installation, conduite d’élevage...

Le programme Inn’ovin

Avec le programme Inn’ovin, la filière se mobilise pour relever les défis de demain : créer plus d’emplois sur l’ensemble du territoire pour satisfaire la demande en agneaux et en lait, et rendre ce métier plus attractif en permettant à l’éleveur de dégager un meilleur revenu, tout en travaillant dans de meilleures conditions. Des axes de travail ont été identifiés pour favoriser les installations, accroître les performances technico- économiques, améliorer les conditions de travail et produire durablement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
L’accueil tant attendu d’un événement national pour les JA de la Somme arrive  à grand pas. Rendez-vous est donné les 24, 25 et 26 janvier prochains à Saint-Valéry-sur-Somme.
La Somme se prépare à accueillir un événement national dédié à l’installation
Fin janvier, les JA de la Somme accueilleront à Saint-Valéry-sur-Somme (80) un événement baptisé «session RGA» (renouvellement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde