Aller au contenu principal

Aménagement du territoire
Des fermetures de passage à niveau compliqueront les travaux agricoles cet été

Un chantier de régénération de 96 km de rails entre la gare de Saint-Roch à Amiens et la gare de Serqueux (76) va impacter le monde agricole en pleine période de moisson et à la période des semis, de juillet à octobre. La FDSEA80 faisait le point lors d’une réunion ce 24 février, à Vers-sur-Selle. 

Les cinq passages à niveau de la Somme seront fermés par périodes, avec une tolérance du passage au niveau de Saleux  qui sera fermé entre 8h et 10h.
Les cinq passages à niveau de la Somme seront fermés par périodes, avec une tolérance du passage au niveau de Saleux qui sera fermé entre 8h et 10h.
© Google maps

Un détour de 23 km pour aller de l’exploitation à la parcelle en tracteur. C’est ce que certains agriculteurs du sud de la Somme seront obligés de faire, entre mi-juillet et mi-octobre. En cause : un gros chantier de régénération des rails, que la SNCF mène entre la gare Saint-Roch d’Amiens et la gare de Serqueux (76), qui engendrera la fermeture de passages à niveau*. Les agriculteurs des territoires concernés étaient conviés par la FDSEA à une réunion d’information ce 24 février à Vers-sur-Selle, en présence de Luc Dubuc et Bastien Choquet, pilotes d’opérations pour la direction zone ingénierie Nord-Est Normandie au sein du réseau SNCF. 

96 km de rails seront renouvelés au total, pour un coût de l’ordre de 70,3 Millions d’euros. Ces voies n’ont pas fait l’objet de travaux depuis 2019. Les ingénieurs SNCF ont précisé que les cinq passages à niveau de la Somme seront fermés par périodes, avec une tolérance du passage au niveau de Saleux qui sera fermé entre 8h et 10h. Les perturbations ponctuelles devraient être légères et l’accès au silo de la coopérative Noriap ne devrait pas poser de difficultés. Les déviations mises en place pourront accueillir des engins agricoles jusque 12 tonnes sans dépasser 4 mètres en hauteur. Un panneau d’affichage sera installé au pied des passages à niveau quelques temps avant les travaux pour informer les usagers. Les mairies concernées par le tracé auront aussi l’information. Ces travaux vont se réaliser de jour comme de nuit à raison d’1 km par jour. 

 

Compensations et ajustements ?

À l’heure où l’énergie a un coût, le sujet a fait l’objet d’une demande de compensation financière de la part des agriculteurs. Elle reste à ce jour en négociation avec la FDSEA. Les cultivateurs et professionnels de l’agriculture ont demandé aux représentants de la SNCF de laisser un passage à niveau ouvert sur les trois. Il semblerait que cette demande ne soit pas prise en compte car il n’y a que 3 km de distance entre ces passages à niveau alors que le train chantier fait environ 7 km de long. Frédéric Richard, agriculteur à Vers-sur-Selle, va emmener en tracteur les responsables de la SNCF sur l’itinéraire de déviation pour qu’ils puissent se rendre compte de l’impossibilité de l’utiliser. Il a aussi été question de pouvoir récupérer le ballast pour les chemins agricoles. Les maires seront les interlocuteurs de la FDSEA de la Somme pour préciser leurs réels besoins et le type de chemins à remblayer. 

Quant à la SNCF, elle s’est engagée à revenir vers le syndicat agricole avec des réponses et des solutions pour le monde agricole.

* Saleux, Vers-sur-Selle, Bacouel-sur-Selle, Blangy-sous-Poix, Criquiers, Haucourt et Serqueux. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde