Aller au contenu principal

Plaine en Fête
Des fous de mécanique dans l’arène

À quelques jours d’un moiss’batt cross qui attire toujours un large public pendant Plaine en Fête, les équipages engagés peaufinaient encore leurs machines. Rencontre avec Xavier Vasseur et Cédric Sannier aux commandes de Zébu. 

Xavier Vasseur et Cédric Sannier n’ont pas compté les heures passées à l’entretien de leur moiss’batt, désormais prête pour l’épreuve reine de Plaine en Fête, mais «on devrait, ça vaudrait le coup», expliquent-ils de concert.
© V. F.

Comment va la machine ? «On verra bien si elle veut démarrer… mais ça devrait aller !» Début de semaine, Xavier Vasseur et Cédric Sannier n’étaient pas plus inquiets que cela de savoir s’ils allaient réussir ou pas à aligner leur moissonneuse batteuse au départ du moiss’batt cross de Bernaville, ce dimanche. Si les deux adhérents des JA du canton de Molliens-Dreuil sont confiants, c’est parce que la machine en a vu d’autres. Baptisée «Zébu», la New Holland Clayson au volant de laquelle ils participeront n’est pas de première jeunesse. Lui demander son âge est d’ailleurs un affront, tant elle a résisté à des courses de folie. «On l’a achetée en Normandie en 2015, se souvient Cédric. On est allé la chercher du côté de Neufchâtel-en-Bray. La première fois qu’on l’a sortie, c’était en 2017. Elle était entière et on l’a modifiée au fur et à mesure». Renfort du châssis avec des poutrelles en I (IPN), protections latérales faites de glissières de sécurité, installation d’un accélérateur au pied ont été les premières «améliorations». Au gré des participations et de l’humeur de ses propriétaires, Zébu a changé de couleur, pour passer du jaune d’origine au vert, puis au rouge. «On l’améliore tous les ans, raconte ainsi Xavier. Il y a toujours des bricoles à faire dessus…» Cédric confirme : «Il y a toujours un peu de frais, en fonction de ce qu’elle a vécu». 

Jusqu’à 30 km/h

Quand certains équipages vont jusqu’à remplacer le moteur de leur moiss’batt par un moteur «de camion ou d’ensileuse», Cédric et Xavier ont gardé celui d’origine :
un Deutz de 6 cylindres développant 120 chevaux, à refroidissement par air. Son emplacement a été abaissé pour gagner en stabilité et de nouvelles courroies et poulies ont été installées. Quand elle est bien lancée, Zébu peut atteindre les 30 km/h. «Il a fallu l’alléger et refaire le châssis pour gagner du poids et aller plus vite», commente l’un des deux mécaniciens-pilotes. Plus tard, les ailes ont été rabotées, la barre de coupe a été remplacée. Zébu a même des phares, «pour les courses de nuit». Sur le poste de conduite, le siège d’origine a été remplacé lui aussi par «un siège de Renault Clio avec un harnais», qu’entoure un arceau de sécurité bien utile : «Quand on conduit, c’est une main sur le volant et l’autre sur l’arceau», explique Xavier. Et d’ajouter que la conduite d’une moiss’batt ainsi équipée «secoue un peu…» Les modifications effectuées pour rendre la machine plus robuste et plus compétitive n’empêchent pas les casses mécaniques, les pannes ou de se retrouver couché sur un côté après un contact ou un virage mal négocié.

Du grand spectacle 

Le jour de la course, sur la piste, pas de mauvais esprit : «C’est l’amusement avant tout, jure Xavier. C’est une attraction qui attire beaucoup de monde. On est là pour faire du spectacle». Le podium final se dessine après plusieurs manches : «En général, il y a trois à quatre machines par manche, avec élimination jusqu’à la finale», détaille Cédric. À la fin, plusieurs classements annexes permettent aussi de départager les concurrents : la plus rapide, la plus malchanceuse, la plus belle… Quel que soit leur classement dans la compétition, les deux copains comptent bien en profiter. Pour Xavier Vasseur, ce sera en effet la dernière fois qu’il pourra participer : «Mon mandat (il est président du canton de Molliens-Dreuil, ndlr) chez JA se termine. Je suis atteint par la limite d’âge…» Sans son complice, Cédric Sannier arrêtera lui aussi les courses et l’engagement chez JA : «Ce sera aussi ma dernière année, par manque de temps», explique celui qui souhaite s’installer agriculteur. Quant à leur machine, «elle sera mise en vente», annonce Cédric. Et Xavier de l’assurer : «On se sera quand même bien amusé avec elle pendant sept ans…»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Lors de la campagne 2021-2022, 1,8 million de tonnes de betteraves ont été transformées par l'usine Sainte-Émilie durant une campagne de 115 jours.
Cristal Union revient sur son prix de 30 € pour 2022-2023
Contrairement à ce que le groupe coopératif avait annoncé en décembre dernier, le prix de la tonne de la prochaine campagne ne…
Pulpes
Tereos met les pieds dans le plat de pulpes avant le début de campagne
Les adhérents de la coopérative Tereos ont reçu il y a quelques jours (11 avril) une note dans laquelle le groupe détaille les…
Drive Lact'Union
Les Abbevillois peuvent acheter du lait « vraiment d’ici »
Sur son site d’Abbeville, le groupe coopératif Lact’Union a ouvert le 27 avril un drive au grand public pour lui permettre d’…
Aurélie Thaureau et Nicolas Portois (FDC 80) entourant Jean-Philippe Hermant, l’un des utilisateurs réguliers de la barre d’effarouchement en dépôt dans le canton d’Ailly-sur-Noye.
Faire place nette de gibier avant la fauche
Les cinq fédérations des chasseurs des Hauts-de-France ont investi l’an dernier dans l’achat de barres d’effarouchement qu’elles…
Première étape pour les candidats, sous l’œil attentif du responsable de production de Picvert, Christophe Ringard (à g.) : différencier un chénopode d’une pousse de mâche.
Les indispensables petites mains des champs se raréfient
Chaque printemps, le casse-tête de la main-d’œuvre est de plus en plus sévère pour les producteurs de légumes. Le Groupement d’…
L’augmentation mécanique du Smic impactera les minima conventionnels de la production agricole et des Cuma présentés ci-dessous à compter du 1er mai. 
Nouvelle grille des salaires au 1er avril 2022
Une nouvelle grille des salaires est parue au 1er avril 2022 (IDCC 7024). Une prochaine augmentation du Smic est aussi…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde