Aller au contenu principal

Des habitacles tout confort

Les constructeurs font progresser le confort et l’ergonomie des cabines de moissonneuses-batteuses tout en facilitant leurs réglages.

© New Holland - Claas

L’habitacle des cabines de moissonneuses-batteuses est au centre des attentions des constructeurs qui améliorent sans cesse leur agrément. Des évolutions par touches au lifting complet, la plupart des marques ont présenté de nouvelles cabines. Principale composante du confort pour une moissonneuse-batteuse, la visibilité sur la barre de coupe est désormais très aboutie pour toutes les machines. Avec des pare-brise bombés de grande largeur (5,8 m2 de surface sur une New Holland CR) et des montants fins, le chauffeur n’a aucun mal à surveiller l’alimentation de la coupe, même les plus larges. Pour améliorer la surveillance de nuit, les cabines arborent une multitude de phares de travail disposés sous le toit ou à la base de la cabine. Le pare-brise joue également un rôle dans l’insonorisation de l’habitacle. Sur les machines du groupe Agco (Massey Ferguson, Fendt et Laverda), la nouvelle cabine reçoit un matériau isolant entre les deux couches de verre du pare-brise. Chez Claas, le niveau sonore s’approche des 70 dB, niveau équivalent aux meilleures cabines de tracteur. L’augmentation des surfaces vitrées va de pair avec les besoins de refroidissement croissants. Ainsi, les performances des climatisations ont été améliorées et les réglages facilités grâce à la généralisation des régulations automatiques.

Des sièges aux réglages multiples
Les habitacles spacieux permettent d’accueillir un «vrai» siège passager et de nombreux rangements. Les compartiments réfrigérés s’apparentent désormais à de véritables frigos comme sur les récentes machines John Deere, Claas et Case IH. Quant au siège du chauffeur, les plus évolués reçoivent désormais une suspension pneumatique basse fréquence ou semi-active, une ventilation ou encore un système de chauffage. Les réglages sont multiples, dont le très efficace soutien lombaire pneumatique.
Tracteurs et moissonneuses-batteuses partagent de plus en plus de composants au niveau du poste de conduite. À commencer par les accoudoirs multifonctions et leur terminal qui regroupent toutes les commandes. Les constructeurs font évoluer l’ergonomie des joysticks multifonctions. Le C-Motion des nouvelles moissonneuses-batteuses Claas est issu des tracteurs Arion 900. Le levier des CX 5000 et 6000 de New Holland est commun aux ensileuses et tracteurs à variation continue de la marque.

Des terminaux facilitant les réglages
Bon nombre de machines sont dorénavant équipées d’un terminal couleur tactile qui affiche les paramètres de la machine, le moniteur de rendement, le guidage et la cartographie GPS, l’image des caméras… Ces terminaux sont souvent similaires à ceux, isobus, présents dans les tracteurs de même marque. De quoi simplifier la prise en main d’un automoteur qui est utilisé parfois deux semaines dans l’année. Claas fait figure d’exception avec son terminal Cebis qui n’est pas tactile, mais qui se pilote par des molettes et des raccourcis très pratiques. Le constructeur allemand conserve par ailleurs un deuxième boîtier pour la gestion du guidage, de la cartographie et des automatismes de réglage. Sur ce dernier point, l’automatisation ou l’aide aux réglages facilite très nettement l’optimisation des performances de la machine. Cette automatisation a pu être mise en œuvre, grâce à la multiplication des capteurs et des réglages électriques des organes de battage et séparation.

D’une à quatre cabines par constructeur
Au fil des renouvellements, certains constructeurs ont simplifié leur offre de cabine. Claas, John Deere et Case IH ne proposent ainsi plus qu’un seul modèle de cabine pour toute leur gamme. Les deux américains différencient deux versions de cabine qui se démarquent pas leurs équipements de série et les options disponibles. Les autres constructeurs conservent plusieurs cabines selon les modèles.
Chez New Holland, les CX8000 et CR disposent du même habitacle, tandis que les CX5000-6000 et TC5000 disposent de leur propre cabine. Chez Agco, l’arrivée de la nouvelle cabine «Skyline» sur certains modèles à secoueurs porte à quatre le nombre de cabines différentes utilisées sur les trois marques Fendt, Laverda et Massey Ferguson.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde