Aller au contenu principal

Des Picards à Bruxelles pour défendre le budget de la Pac

Meeting du Copa et du Cogeca à la veille de la réunion des chefs d’Etat.

La délégation d’agriculteurs du Nord Pas de Calais et de Picardie 
à Bruxelles.
La délégation d’agriculteurs du Nord Pas de Calais et de Picardie
à Bruxelles.
© AAP

Une délégation de 44 agriculteurs du Nord Pas de Calais et de Picardie, emmenée par Henri Brichart, vice-président de la Fnsea, s’est rendue le mercredi 6 février à Bruxelles pour participer à un meeting organisé par le Copa et le Cogeca (Cf. encadré), à la veille de la réunion des chefs d’Etats et de gouvernement qui devaient trouver un accord sur le budget de l’UE pour la période 2014-2020.
Plus de 400 agriculteurs venus de tous les Etats membres de l’Union européenne étaient venus manifester l’unité du syndicalisme agricole européen pour la défense du budget de l’UE, et par conséquent celui de la Politique agricole commune (PAC).

Une position commune sur la préservation du budget
Les représentants du Copa Cogeca étaient unanimes : il fallait un accord budgétaire et le montant alloué à la PAC devait être égal au montant actuel pour que cette politique puisse continuer à jouer son rôle, à savoir, garantir un approvisionnement en denrées alimentaires sûres, de qualité et à prix abordables. L’agriculture et l’agro-alimentaire ont su tirer leur épingle du jeu en cette période de crise économique en Europe, ce sont des secteurs stratégiques à préserver. C’est en substance le contenu de la déclaration qui a été validée par les agriculteurs et coopératives présents au meeting.

Des divergences quant à l’utilisation des aides
Mais derrière cette position commune, chaque Etat membre a sa propre vision de l’utilisation de la PAC. Chacun s’est exprimé lors de ce meeting. Moins dotés que les anciens Etats membres, les pays de l’Est de l’Europe réclament vivement que leur part d’aides directes augmente. L’Allemagne se positionne fermement contre un «verdissement» de la PAC et un plafonnement des aides. L’Espagne attend un regain de compétitivité de cette prochaine programmation budgétaire.
L’accord conclu entre les chefs d’Etat et de gouvernement induit une baisse de 4% du budget de la Pac par rapport aux propositions de la Commission de juin 2011. Soit 373,3 milliards d’euros sur la période 2014-2020. La part alloué à la France devrait être légèrement supérieur à 63 milliards d’euros, ce qui correspond quasiment à la reconduction du budget actuel.

Copa Cogeca : du lobbying À Bruxelles

Le Comité des organisations professionnelles agricoles (Copa), créé en 1958, est l’organisation représentative du syndicalisme agricole européen. Il défend les intérêts de l’agriculture (toutes productions confondues) au sein de l’Union européenne. Aujourd’hui, le Copa comprend 60 organisations syndicales des pays membres de l’UE et 36 organisations partenaires d’autres pays comme l’Islande, la Norvège, la Suisse et la Turquie.
La Confédération générale de la coopération agricole (Cogeca), créée en 1959, défend les intérêts d’environ 40 000 coopératives agricoles qui emploient 660 000 personnes et réalisent 300 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. La Cogeca regroupe actuellement 35 membres effectifs et quatre membres affiliés ainsi que 36 membres partenaires.
Le Copa et la Cogeca font du lobbying auprès des institutions européennes. Leurs décisions sont prises selon la règle du consensus et sont défendues auprès de la Commission, du Parlement et du Conseil des ministres. Les deux organisations ont un secrétariat commun qui leur fournit des analyses, communications et expertises.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde