Aller au contenu principal

Des « trucs et astuces » d'éleveurs à partager

Le concours "Trucs et Astuces Hauts-de-France" revient. Les candidatures sont à déposer jusqu'au 31 mars 2021.

Trucs et astuces
Les inscriptions au concours "Trucs et astuces" des Hauts-de-France sont ouvertes jusqu'au 31 mars prochain.
© Chambre d'agriculture des Hauts-de-France

En 2021, les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France et ses partenaires - MSA, Crédit Agricole, Service de remplacement et Groupama - relancent le concours « Trucs et Astuces. » Vous avez jusqu'au 31 mars pour y participer. La remise des prix aura lieu le 11 juin dans une ambiance conviviale et avec de nombreux lots pour tous les participants. 

« Le temps de travail et la dimension humaine sont des facteurs limitants pour les entreprises agricoles. Au-delà de l’aspect quantitatif, chaque éleveur perçoit la pénibilité du travail de façon différente. Certains exploitants en ont fait leur cheval de bataille et déploient énormément d’ingéniosité pour mettre en place des astuces et des organisations qui leur permettent de gagner beaucoup de temps !  Avec le concours, nous leur proposons de partager leurs trouvailles avec à la clé une récompense » explique Anne-Laure Cazier, conseillère en élevage dans l’Aisne, spécialisée sur l’organisation du travail.

En 2019, 43 éleveurs ont proposé pas moins de 63 trucs et astuces concernant l’alimentation, le paillage, la surveillance...
Pourquoi y participer ? Pour présenter vos solutions alternatives, peu coûteuses et faciles à réaliser par d'autres éleveurs, valoriser votre ingéniosité et votre travail, ou encore échanger avec d’autres éleveurs sur des pratiques existantes pour en mesurer l’adaptabilité sur votre exploitation.

Tout éleveur salariés, stagiaires et apprentis des Hauts-de-France en productions bovins, ovins, caprins, volailles, porcs, équins et lapins peuvent y participer. La participation au concours est gratuite. Pour participer, votre ou vos trucs ou astuces doivent : être innovant, améliorer le travail, être peu coûteux et facile à réaliser, assurer la sécurité et le confort de l’éleveur, respecter le bien-être animal et surtout rendre moins contraignants les gestes quotidiens.

Pour proposer son astuce, c'est très simple, il suffit de remplir la fiche d'inscription et de renvoyer le tout à l'adresse indiquée. Pour toute précision, n'hésitez pas à contacter votre conseiller Chambre d’agriculture. Dans la Somme, il s'agit de Stéphane Verscheure au 03.22.33.69.00 ou s.verscheure@somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde