Aller au contenu principal

Des « trucs et astuces » d'éleveurs à partager

Le concours "Trucs et Astuces Hauts-de-France" revient. Les candidatures sont à déposer jusqu'au 31 mars 2021.

Trucs et astuces
Les inscriptions au concours "Trucs et astuces" des Hauts-de-France sont ouvertes jusqu'au 31 mars prochain.
© Chambre d'agriculture des Hauts-de-France

En 2021, les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France et ses partenaires - MSA, Crédit Agricole, Service de remplacement et Groupama - relancent le concours « Trucs et Astuces. » Vous avez jusqu'au 31 mars pour y participer. La remise des prix aura lieu le 11 juin dans une ambiance conviviale et avec de nombreux lots pour tous les participants. 

« Le temps de travail et la dimension humaine sont des facteurs limitants pour les entreprises agricoles. Au-delà de l’aspect quantitatif, chaque éleveur perçoit la pénibilité du travail de façon différente. Certains exploitants en ont fait leur cheval de bataille et déploient énormément d’ingéniosité pour mettre en place des astuces et des organisations qui leur permettent de gagner beaucoup de temps !  Avec le concours, nous leur proposons de partager leurs trouvailles avec à la clé une récompense » explique Anne-Laure Cazier, conseillère en élevage dans l’Aisne, spécialisée sur l’organisation du travail.

En 2019, 43 éleveurs ont proposé pas moins de 63 trucs et astuces concernant l’alimentation, le paillage, la surveillance...
Pourquoi y participer ? Pour présenter vos solutions alternatives, peu coûteuses et faciles à réaliser par d'autres éleveurs, valoriser votre ingéniosité et votre travail, ou encore échanger avec d’autres éleveurs sur des pratiques existantes pour en mesurer l’adaptabilité sur votre exploitation.

Tout éleveur salariés, stagiaires et apprentis des Hauts-de-France en productions bovins, ovins, caprins, volailles, porcs, équins et lapins peuvent y participer. La participation au concours est gratuite. Pour participer, votre ou vos trucs ou astuces doivent : être innovant, améliorer le travail, être peu coûteux et facile à réaliser, assurer la sécurité et le confort de l’éleveur, respecter le bien-être animal et surtout rendre moins contraignants les gestes quotidiens.

Pour proposer son astuce, c'est très simple, il suffit de remplir la fiche d'inscription et de renvoyer le tout à l'adresse indiquée. Pour toute précision, n'hésitez pas à contacter votre conseiller Chambre d’agriculture. Dans la Somme, il s'agit de Stéphane Verscheure au 03.22.33.69.00 ou s.verscheure@somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde