Aller au contenu principal

Deux astuces pour simplifier le travail lié aux clôtures

Les chambres d’agriculture des Hauts-de-France, en partenariat avec le service de remplacement, la MSA, Groupama, le Crédit agricole et la Région, organisent le concours «Trucs et astuces des éleveurs des Hauts-de-France».

Voici deux astuces pour simplifier le travail autour des clôtures, élément incontournable du travail en élevage. Il s’agit d’équipements présentés lors du concours Trucs et astuces d’éleveurs de l’Aisne en 2017.

Enrouler et dérouler facilement
Les deux systèmes permettent de dérouler et d’enrouler les fils de clôtures lisses ou barbelés. Ceux-ci sont réalisés sur roue, adaptable sur un quad ou une visseuse.
Le premier système a été réalisé par le Gaec de la ruelle des Bosquets, chez Monsieur et Madame Brissart, éleveurs laitiers à Rocquigny (02). Les clôtures en barbelés sont robustes et ont une bonne durée de vie, mais le travail de pose est important et les matériaux onéreux. Cette astuce permet de dérouler les fils barbelés sans difficulté, seul, et sans avoir à porter la bobine. Cette invention a également l’avantage d’être maniable (prairie en pente, bosquet, fossé…). Il s’agit de trois tubes en métal, soudés en triangle, et dont l’extrémité est dotée d’une roue. Le tube du haut (démontable) passe dans des anneaux pour y insérer le rouleau de barbelés. Une anse permet de tenir le dérouleur. Il ne reste plus qu’à tirer l’ensemble !
Tout aussi efficace, le second système est réalisé à partir d’un embout fixé sur une visseuse-dévisseuse. Peu encombrant et relativement léger, il est très pratique au quotidien, notamment pour les prairies conduites au fil avant/arrière; qui nécessite des manipulations régulières. Il a été présenté par Dominique Bouxin, éleveur laitier et allaitant à Flavigny-le-grand-et-beaurain (02). Les clôtures électriques mobiles peuvent permettre de redécouper une prairie pour une meilleure valorisation de l’herbe (qualité et gaspillage) mais le déplacement des fils peut prendre jusque trente minutes par jour. Cette astuce permet un gain de temps non négligeable pour enrouler les fils de clôtures électriques.
Les avantages : réduire la pénibilité physique (pas de nécessité de porter la bobine) et gagner en temps de travail en évitant le recours à une seconde personne. Pose plus facile qui peut inciter à valoriser davantage certaines prairies par le pâturage.
Les inconvients : une attention particulière doit être portée à la sécurité de l’équipement réalisé.  Pour le barbelé, pose d’un seul fil à la fois (comparé à une machine à clôturer). Utilisation à réfléchir selon le dispositif de pose des piquets.
Chaque éleveur a conçu, réalisé et adapté chaque système à l’utilisation qui en est faite sur l’exploitation : système barbelé ou fils de clôture, clôture temporaire ou fixe …

A vos crayons !

L’objectif est que vous nous fassiez part de vos inventions. Les trucs ou astuces retenus doivent permettre d’améliorer le travail, d’être peu coûteux, d’être faciles à réaliser, d’assurer la sécurité et le confort de l’éleveur, de rendre moins contraignants certaines tâches et de respecter le bien-être animal.
Les candidatures sont à déposer jusqu’au 31 mars 2019. Il suffit de remplir la fiche candidature disponible sur le site internet de la chambre d’agriculture (https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/) ou de contacter votre conseiller.
Tout éleveur des Hauts-de-France en productions bovins, ovins, caprins, volailles, porcs et lapins peut participer gratuitement. Des séjours en famille, des journées de service de remplacement et de nombreux lots sont à gagner !

Votre contact :
Hauts-de-France - Jocelyne Machefer : 03 22 33 69 36,
j.machefer@hautsdefrance.chambagri.fr ;
Somme - Stéphane Verscheure, 03 22 33 69 00,
s.verscheure@somme.chambagri.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde