Aller au contenu principal

Domart-en-Ponthieu : deux agricultrices témoignent de leur métier

Echo de l'assemblée générale cantonale de Domart-en-Ponthieu.

Les participants à l’assemblée de Domart.
Les participants à l’assemblée de Domart.
© AAP

Une vingtaine d’agriculteurs et agricultrices étaient présents à Berteaucourt-les-Dames le 19 décembre pour participer à l’assemblée générale du canton de Domart-en-Ponthieu présidée par Christophe Lenglet avec la participation de Françoise Crété, secrétaire générale de la Fdsea. Pour pallier l’absence des femmes dans les assemblées, Christophe Lenglet avait demandé à deux sœurs, agricultrices en Gaec, le Gaec Dheilly, de témoigner sur leur manière d’exercer leur métier. Mariées et chacune maman d’une fille, tout en étant polyvalentes, elles partagent les responsabilités. A Françoise, la conduite de la moissonneuse-batteuse et les labours, à Geneviève, la comptabilité et les semis. «Nous ne connaissons pas de handicap majeur dans l’exercice de notre métier», assurent-elles en cœur. Elles se chargent de l’entretien de leur matériel et font toutes les récoltes sauf le maïs-grain pour lequel elles ont recours à l’entreprise. «Nous faisons de très bons rendements et de la qualité. Les métiers n’ont pas de sexe mais nécessitent des compétences», ont-elles conclu. Françoise Crété les a invitées à partager les rencontres de la commission agricultrices qui sont autant d’occasions de se retrouver sur des sujets qui les concernent plus particulièrement.
Auparavant, Christophe Lenglet avait choisi de parcourir les dossiers d’actualité de l’année écoulée. Sur le contrat céréaliers-éleveurs, Françoise Crété a souligné qu’il revient à chacun de faire des concessions et de s’engager. Sur la problématique laitière, avec la sortie des quotas qui approche, elle considère qu’un nouvel équilibre devra être trouvé notamment avec la mise en place des bassins de production. Elle s’inquiète surtout de l’installation des jeunes dans cette production en particulier. A leur intention d’une manière générale, elle a milité pour un réel recours au service de remplacement. Du côté du Groupement de Défense Sanitaire, Pascal Bienaimé, son président et éleveur dans le canton, s’est félicité du retour de la France au statut officiel de pays indemne de la fièvre catarrhale ovine puisqu’aucun cas n’a été enregistré depuis juin 2010.
Enfin, Françoise Crété a pris le temps d’apporter les précisions nécessaires à une bonne compréhension des propositions du programme Fdsea/JA aux élections à la chambre d’agriculture. «Nous voulons une Pac dynamique dans le sens du développement pour une agriculture riche et diversifiée», a-t-elle expliqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde