Aller au contenu principal

Du gel hydroalcoolique dans le café

La fabrication de gel hydroalcoolique par les industriels spécialisés habituellement dans la transformation de betteraves en sucre bouleverse les habitudes de certains consommateurs.

© L'Epandeur

Depuis que les groupes sucriers Tereos et Cristal Union ont annoncé leur intention de réorienter le fonctionnement de leurs usines vers la fabrication de gel hydro-alcoolique, trouver un morceau de sucre devient de plus en plus compliqué. On file droit vers une pénurie qui inquiète les Agriculteurs en Herbe (AH) : « On a beau faire des vidéos pour expliquer d'où vient le sucre, bientôt nos enfants n'en connaîtront même plus le goût. Ils pourront seulement en voir en photos, et encore... A quoi bon semer encore des betteraves ? Si c'est pour faire de l'alcool, autant planter des bouteilles ! »

Les industriels, eux, se frottent les mains et assurent que leurs usines peuvent produire de l'alcool encore et encore. « En période de guerre, comme l'a dit le président de la République, on connait le poids de l'alcool. C'est notre façon à nous de participer à l'effort », témoignait il y a quelques jours l'un d'eux.

Gel ou gnole ?

Dans la campagne profonde, la situation ne fait pas que des malheureux. Au Café de l'agriculture de La Prune – on prononce « proane » -, un petit village d'on ne sait pas trop où, Maurice le patron du bistrot remplace depuis plusieurs jours le carré de sucre par deux-trois gouttes de gel. Et les clients fidèles ne s'en plaignent pas : « Ils sont fin contents. Ils ont l'impression de boire un petit coup de gnole ». « Bah oui, témoigne l'un d'eux qui en est déjà à son troisième café, il faut bien faire passer le goût et y paraît qu'ça tue les microbes... »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde