Aller au contenu principal

Du porc nourri aux insectes, c’est pour demain

La start-up InnovaFeed et l’association des producteurs de porcs Le Porcilin s’associent depuis quelques mois pour l’élevage d’animaux nourris à l’huile d’insectes. La commercialisation de ces produits est prévue à partir de janvier 2021 dans certaines grandes surfaces.



Bientôt, le Porcilin, un porc né, élevé et abattu en Nord-Pas-de-Calais et dont l’alimentation à base de céréales est enrichie à la graine de lin pourra afficher une nouvelle marque de durabilité de sa production. L’association qui compte une quinzaine d’éleveurs des Hauts-de-France et InnovaFeed, la start-up régionale (Gouzeaucourt, Nesle) qui produit des protéines à partir d’insectes ont annoncé, il y a quelques jours, la commercialisation prochaine des premiers morceaux de viande de porcs nourris à l’huile d’insectes. «Depuis août 2020, 25 % des porcs élevés par Le Porcilin reçoivent une alimentation enrichie en huile d’insectes», détaille un communiqué commun à l’association d’éleveurs et à InnovaFeed. Pour cette dernière, l’huile d’insectes qu’elle produit dans ses deux usines installées dans les Hauts-de-France est «une alternative vertueuse aux huiles végétales» et, en particulier, de colza.

Une alimentation animale durable
Pour InnovaFeed et Le Porcilin, ce rapprochement autour de l’élaboration d’une formule alimentaire nouvelle est une façon de se rapprocher de l’alimentation des porcs élevés en plein air : «Naturellement présente dans l’alimentation des porcs à l’état sauvage, l’huile d’insectes est riche en acide laurique, un acide gras qui permet d’améliorer la santé intestinale des animaux et, notamment, des porcelets post-sevrage», explique-t-on chez InnovaFeed. Des essais ont également montré une amélioration du bien-être animal, «avec des animaux plus calmes». Sur le plan environnemental, un effet positif est également constaté avec «un impact CO2 et une utilisation de terres arables 80 % inférieurs aux huiles végétales», selon une analyse de cycle de vie de l’huile d’insectes réalisée par Quantis pour le compte d’InnovaFeed. La méthode utilisée par cette dernière pour produire son huile (mais aussi ses autres fabrications : farine, engrais) ne nécessite, en effet, aucune terre puisque les insectes sont élevés dans des fermes verticales, sous abri et sous atmosphère contrôlée.

En exclusivité chez Auchan
Alors que cette démarche doit participer, selon Ghislain Lelong, président de l’association Le Porcilin, «à augmenter les volumes à partir du deuxième trimestre 2021», elle permet également à InnovaFeed d’ajouter un débouché supplémentaire à ses productions ; qui plus est local, après avoir démarré l’activité de son site de Nesle, il y a quelques semaines. «Après la truite et la volaille, nous sommes fiers de supporter Le Porcilin», explique ainsi Chloé Phan Van Phi, directrice filière d’InnovaFeed. Quant aux consommateurs, ils pourront goûter aux produits de la marque Le Porcilin à partir du début de l’année prochaine en se rendant dans les hypermarchés Auchan des Hauts-de-France ; lesquels disposent d’un contrat de commercialisation exclusif avec l’association Le Porcilin depuis sa création (2008).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde