Aller au contenu principal

Du prosecco va remplacer le champagne sur les podiums de Formule 1

Fini le champagne en Formule 1. Ainsi en a décidé la Formula One Group (FOM), un ensemble d'entités chargées par la Fédération internationale de l’automobile (FIA) de la promotion, de la diffusion et du management des épreuves de Formule 1 (F1) dans le monde depuis 1987.

Le champagne qui coule à flot sur les podiums de Formule 1, c'est bientôt fini.
© D.R.

Lors du premier grand prix de la saison qui débutera le 28 mars prochain à Bahreïn, le vainqueur célébrera sa victoire avec une bouteille de Prosecco qui répondu au vibrionnant nom de...  Ferrari.

« Un partenariat de trois ans a été signé avec Ferrari Trento, nommé “vin pétillant officiel de la Formule 1” », a indiqué la FOM le 2 mars. C’est donc la fin d’une époque pour les champagnes français qui étaient sur les podiums de la F1 depuis plus de 70 ans.

En effet, c’est le 2 juillet 1950, lors du Grand Prix de France qui s’est couru à Reims, que les producteurs Paul Chandon Moët et Frédéric Chandon de Brailles ont donné une bouteille au vainqueur, un certain Juan-Manuel Fangio (1911-1995).

« C’est un point de départ parce que nous commençons tout juste cette extraordinaire aventure qui nous permettra d’apporter l’art de vivre italien aux célébrations de la Formule 1. Nous avons décidé de nous lancer dans ce projet même en cette période complexe que le monde traverse actuellement, car nous croyons fermement en l’avenir de Ferrari Trento. », a indiqué Matteo Lunelli, PDG de Ferrari Trento.

Le Giulio Ferrari Rosé a obtenu 98/100 points en 2018 par Robert Parker. Ce seront donc, à l’avenir, ces bouteilles italiennes que les trois premiers pilotes déboucheront sur chaque podium, pour la traditionnelle cérémonie, jusqu’à fin 2023 au moins.

Les bulles boivent la tasse

En France, la crise sanitaire et les contraintes liées au confinement ont particulièrement lésé les vins effervescents, dont la consommation est souvent liée aux rassemblements. Les ventes ont baissé en moyenne d’environ 7 % en volume et 5 % en valeur, avec des fortunes diverses suivant les catégories. La catégorie-reine du champagne, très affectée lors des confinements, est parvenue à limiter la casse (-4 % en volume) grâce à un rebond spectaculaire des ventes pendant les fêtes de fin d’année. Les vins effervescents AOP, crémants en tête, n’ont pas bénéficié de cette aubaine et chutent plus lourdement (-12 %), tout comme les vins issus de cuves closes et les méthodes traditionnelles (-6 %). Les vins d’entrée de gamme, pétillants et aromatisés alcoolisés, subissent quant à eux un brutal déclassement (-22 %). Il est à noter que les effervescents étrangers, notamment le prosecco italien, ont connu une évolution inverse, avec des ventes en hausse de 17 %. 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Aude Sorel, agricultrice à Courcelles-sous-Moyencourt, fait partie des Licornes, la seule équipe féminine de rubgy à XV du département. La compétitrice dans l’âme a trouvé dans ce club la cohésion de groupe qu’elle espérait.
Aude Sorel, Licorne par passion, agricultrice par vocation
L’équipe féminine amiénoise de rubgy à XV suscite l’engouement. Le collectif refondé cette année, tout en bonne humeur, performe…
Depuis 2019, un consortium réunissant l’interprofession de la pomme de terre, les Chambres d’agriculture, la FRSEA  et le Conseil régional Hauts-de-France alerte les pouvoirs publics sur les difficultés liées à l’arrêt de l’utilisation du CIPC pour le stockage des pommes de terre. 
5,9 millions mobilisables en 2022 pour moderniser le stockage
Le conseil régional des Hauts-de-France pourrait adopter, début février, la mise en place d’un nouvel appel à projets pour la…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Au 1er janvier 2022, les éleveurs devront avoir signé un contrat de trois ans minimum pour les jeunes bovins, génisses, et vaches allaitantes de races à viande. Une mesure issue de la loi Egalim 2.
Contrats en bovins viande : derniers vertiges avant le grand saut
Alors que la contractualisation deviendra obligatoire au 1er janvier pour certaines catégories de bovins viande, la…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde