Aller au contenu principal

Echange de Pmtva et de quotas lait : à faire avant le 31 octobre

L'échange de droits à prime vaches allaitantes (Pmtva) et de quotas reconduit en 2013-2014.

Cette procédure concerne les exploitants agricoles mixtes ou spécialisés qui souhaite se reconvertir totalement dans l’une des deux productions : abandon de la production laitière pour l’élevage de bovins allaitants ou à l’inverse abandon de l’élevage de bovins allaitants pour la production laitière.
Les échanges partiels sont, par conséquent, exclus du dispositif. Par ailleurs, dans le traitement des demandes, la priorité sera donnée aux producteurs mixtes.

Conditions d’accès à la procédure
Pour les producteurs de lait de vache :
- le producteur doit avoir produit du lait sur la campagne 2013-2014 ,
- les producteurs en vente directe et en livraison sont tenus d’échanger les deux quotas,
- les éleveurs qui sollicitent l’indemnité à l’abandon total ou partiel d’activité laitière (Acal) sont exclus.
Pour les détenteurs de droits Pmtva :
- seuls les détenteurs de droits définitifs en mesure de céder leurs droits à la réserve départementale peuvent accéder au dispositif ;
- ne peuvent pas accéder au dispositif, les producteurs ayant reçus de la réserve, des droits gratuits depuis moins de trois ans, ou ayant acquis une exploitation, par cession-reprise réalisée à partir du 1er mars 2010.

Nouveauté pour la campagne 2013
Le quota laitier étant lié aux terres, dans le cas où les terres concernées par la procédure d'échange sont exploitées dans le cadre d'un bail rural, le preneur doit impérativement informer son bailleur de la procédure d'échange dès le dépôt de la demande d’échange. En complément, lorsqu'un acte induisant l'expiration du bail est intervenu avant le dépôt de la demande d'échange de quotas laitiers contre des droits Pmtva, le propriétaire des terrains concernés par la demande doit confirmer qu'il accepte la demande d'échange. Si la demande d’échange est retenue, l’exploitant devra transmettre à la Ddtm les pièces justifiant de l’information du bailleur.
Les producteurs intéressés par cette démarche doivent faire acte de candidature sur papier libre auprès de la Ddtm - Service Economie Agricole avant le 31 octobre 2013.
Suite au recueil de l’ensemble des demandes, la Commission départementale d’orientation agricole (Cdoa) établit la liste des producteurs retenus dans la procédure et l’équivalence permettant de calculer les propositions d’attributions qui sont communiquées à chacun des producteurs retenus. Afin de conserver une équivalence techniquement et économiquement raisonnable entre référence laitière et droits à primes échangés, il est possible que toutes les demandes ne soient pas retenues par la CDOA.

Pour tout renseignement complémentaire, contacter Emilie Goriau à la Ddtm au 03 22 97 23 31.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde