Aller au contenu principal

EGA : frictions attendues sur la protection des riverains

Quelque 964 amendements sont examinés depuis le 12 septembre, lors de la nouvelle lecture en séance publique du projet de loi Etats généraux de l’agriculture et de l’alimentation (EGA) par l’Assemblée nationale. Le ministère de l’Agriculture estime que les principales frictions émaneront, pour le titre 1, des sujets relatifs à l’élaboration des indicateurs de prix. Il y aura «un équilibre à trouver sur la responsabilisation des interprofessions», déclare-t-il. L'article 1er pose la question suivante : qui des interprofessions, de FranceAgriMer ou de l’OFPM doit élaborer et diffuser les indicateurs. «Cela soulève plusieurs problèmes», notamment sur la liberté contractuelle, et le risque de «désinciter les interprofessions à élaborer leurs indicateurs». Le ministère espère aussi un renforcement des renégociations, avec un seuil de déclenchement clair, et des délais réduits pour lancer la révision des prix. S’agissant du titre 2, l’article 14 septies sur la protection des riverains pourrait crisper les échanges. Les débats sont «en maturation», ils tâtonnent, les propositions étant tantôt «trop fortes, trop normatives, créant un mouvement de rejet» ou, au contraire, pas assez sévères selon les riverains. Le glyphosate devrait aussi faire hausser le ton de certains députés, qui attendaient une inscription de son interdiction dans la loi, dans la droite ligne des souhaits de Nicolas Hulot. Le ministère ne se prononce pas sur ses intentions, et martèle sa volonté de définir un plan de sortie sur trois ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde