Aller au contenu principal

Elections chambres : la Fnsea et les JA maintiennent leur position

Les résultats des élections aux chambres d’agriculture n’ont pas bouleversé le paysage syndical des exploitants agricoles.

François Thabuis, président des JA, et Xavier Beulin, président de la Fnsea, expriment leur satisfaction lors de la soirée électorale.
François Thabuis, président des JA, et Xavier Beulin, président de la Fnsea, expriment leur satisfaction lors de la soirée électorale.
© Actuagri

Les élections aux chambres d’Agriculture 2013 n’ont pas entraîné de bouleversements de la représentation agricole. Les listes Fnsea/JA sont arrivées nettement en tête avec plus de 55 % des voix, loin devant la Coordination rurale et la Confédération paysanne aux alentours de 20%. Avec 55,51 % des voix les listes Fnsea/JA dans le collège «exploitants» ont nettement remportées les élections aux chambres d’Agriculture. La Fnsea et les JA obtiennent et dépassent largement la majorité absolue, même si leur position s’est légèrement érodée. En 2007, elles avaient obtenu 57,31 % des voix. Le transfert de voix bénéficie essentiellement à la Coordination rurale.
Bien que présente dans neuf départements supplémentaires par rapport à 2007, elle n’améliore son score que de deux points de 18,71 % à 20,97 %. Mais elle devient néanmoins le deuxième syndicat agricole, coiffant sur le poteau la Confédération paysanne. À 19,51 % contre 19,74 % en 2007 celle-ci reste stable. Quant au Modef il continue de perdre du terrain de 2,30 % à 1,49 % et ne survit que dans quelques bastions du Sud-Ouest, les Landes notamment.
Petite déception en revanche, le recul du taux de participation. Il perd plus de 10 points et passe de 65,37 % en 2007 à 54,58 %. Il n’en reste pas moins, comme l’a fait observer Xavier Beulin, le président de la Fnsea que les agriculteurs continuent à se mobiliser massivement pour leurs élections professionnelles et que l’abstention reste la plus faible comparée aux autres secteurs économiques.

Divisions syndicales
Pas de bouleversement non plus de la carte électorale départementale. Le Lot-et-Garonne et le Calvados conservent la majorité à la Coordination rurale, la Réunion à la Confédération paysanne. Même si elles progressent nettement dans ces trois départements les listes Fnsea et JA ne sont pas parvenues à renverser la tendance et ne sont pas arrivées en tête. Ailleurs, et notamment dans deux départements, la Charente et le Puy-de-Dôme les divisions syndicales au sein du syndicat majoritaire ont fait le lit des minoritaires. En Charente, la Coordination rurale devance la liste soutenue par la Fnsea/JA et devrait prendre la présidence de la chambre. Idem dans le Puy-de-Dôme, mais c’est une alliance contre nature Coordination rurale/Confédération paysanne, qui profite des conflits syndicaux et qui remporte l’élection de justesse.
Contrairement à toute attente, les listes Fnsea/JA confortent leur position dans les zones céréalières du grand bassin parisien (Picardie, Centre, Haute-Normandie) ainsi que dans les zones allaitantes du Massif central et une bonne partie du Sud-ouest. Par contre elles perdent des points dans les zones d’élevage plutôt intensif laitier et porcin de l’Ouest de la France (Bretagne, Pays de Loire, Basse-Normandie notamment).
Leur score est également moins favorable qu’en 2007 dans l’Est de la France (Lorraine, Alsace, Rhône-Alpes…), mais elles y conservent néanmoins une confortable majorité absolue. Pas de percée spectaculaire de la Coordination rurale.
Néanmoins ses positions se renforcent plutôt dans les zones d’élevage de l’Ouest que dans les zones céréalières, ainsi que dans l’Est de la France et Rhône-Alpes où la Fnsea a perdu des points. Quant à la Confédération paysanne, elle améliore son score plutôt dans le Sud de la France et dans l’Ouest, alors qu’elle régresse ailleurs.

La CGT en tête chez les salariés
Selon le ministère de l’Agriculture, la CGT est arrivée en tête dans le collège des salariés de la production agricole avec 34,61 % des voix, devant la Cfdt (23,14 %), la CGC (14,28 %), la Cftc (13,07 %), FO (9 ,82 %). Les autres syndicats se partagent le solde : 2,41 % pour l’Unsa, 0,21 % pour Solidaires et 2,47 % divers. Le taux de participation est très faible et s’établit à 16,1 %. Pour la première fois, ces résultats chez les salariés seront utilisés par le ministère du Travail pour mesurer l’audience des organisations syndicales de salariés dans les très petites entreprises (TPE) et déterminer celles qui sont représentatives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde