Aller au contenu principal

Elevage : des astuces d'éleveurs pour simplifier le travail

Les Chambres d’agriculture des Hauts-de-France, en partenariat avec le service de remplacement, la MSA, Groupama, le Crédit agricole et la Région des Hauts-de-France, organisent un concours, «Trucs et astuces des éleveurs des Hauts-de-France».

Le plus du porte-seaux à roulettes est qu’il permet de faire boire huit veaux en même temps, et que sa hauteur est réglable. Le moins, c’est qu’il est nécessaire d’avoir un couloir d’alimentation plutôt bétonné et plat. De plus, il faut disposer 
d’un minimum d’espace pour manipuler l’ensemble.
Le plus du porte-seaux à roulettes est qu’il permet de faire boire huit veaux en même temps, et que sa hauteur est réglable. Le moins, c’est qu’il est nécessaire d’avoir un couloir d’alimentation plutôt bétonné et plat. De plus, il faut disposer
d’un minimum d’espace pour manipuler l’ensemble.
© D. R.




Dans une précédente édition, vous avez pu voir des astuces permettant de simplifier le travail autour des clôtures. Cette semaine, nous vous proposons de découvrir deux des gagnants du concours «Trucs et astuces» organisé par la Chambre d’agriculture de l’Aisne en 2017.
Le second prix a été remis au Gaec Reconnu Meunier (M. et Mme Meunier, éleveurs laitiers à Mondrepuis), pour leur porte-seaux à roulettes. Le porte-seaux est réalisé à partir d’une structure métallique soudée. Deux chevrons de quatre mètres sont fixés sur la structure. Une barre métallique repliable a été prévue pour éviter que les seaux ne se décrochent, et peut également servir d’égouttoir suite au lavage des seaux. Déplaçable, cette barre permet d’accrocher huit seaux à tétine pour alimenter un lot en même temps.
Le troisième prix a été remis, lui, au Gaec du Moulin lointain (M. et Mme Willame, éleveurs laitiers au Nouvion, en Thiérache) pour leur taxi lait maison, pas cher. Il est réalisé à partir d’une réserve de récupération des eaux de pluie sur laquelle un robinet a été adapté. Par ce système, le lait est stocké dans le taxi à lait, et maintenu à température en attendant d’être distribué. A l’avant du taxi lait, il a été prévu la possibilité de poser des bidons à lait.


A vos crayons pour le concours 2019 !

L’objectif est que vous nous fassiez part de vos inventions. Les trucs ou astuces retenus doivent permettre d’améliorer le travail, d’être peu coûteux, d’être faciles à réaliser, d’assurer la sécurité et le confort de l’éleveur, de rendre moins contraignants certaines tâches et de respecter le bien-être animal.
Le concours est lancé depuis le 7 janvier dernier. Les candidatures sont à déposer jusqu’au 31 mars 2019.
Il vous suffit de remplir la fiche candidature disponible sur le site internet de la chambre d’agriculture (https://hautsdefrance.chambres-agriculture.fr/) ou de contacter votre conseiller.
Tout éleveur des Hauts-de-France en productions bovins, ovins, caprins, volailles, porcs et lapins, peut participer. La participation est gratuite.
En participant, remportez des séjours en famille, des journées de service de remplacement et de nombreux lots.

Votre contact par région :
Aisne - Anne-Laure Cazier - 03 23 22 51 11
anne-laure.cazier@ma02.org
Hauts-de-France - Jocelyne Machefer - 03 22 33 69 36
j.machefer@hautsdefrance.chambagri.fr
Nord-Pas-de-Calais - Gwendoline Elluin - 06 08 56 16 25
gwendoline.elluin@agriculture-npdc.fr
Oise - Stéphane Pype - 03 44 11 44 63
stephane.pype@oise.chambagri.fr
Somme - Stéphane Verscheure - 03 22 33 69 00
s.verscheure@somme.chambagri.fr

Règlement et fiche d’inscription disponibles sur : www.hautsdefrance.chambres-agriculture.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde